1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

En lisant le Journal extime de Michel Tournier

(Blogmensgo, 10 juillet 2012) À défaut de chaleur et de franc soleil, l’été 2012, comme les précédents, sera prétexte à des lectures que l’on n’a pas le temps de faire pendant le reste de l’année. J’ai pris un peu d’avance en lisant l’excellent Journal extime de Michel Tournier. On en trouvera ci-dessous quelques citations relatives – d’une manière directe ou indirecte – à l’homosexualité, reprises ici dans leur ordre d’apparition. Et juste après, quelques suggestions de lecture, option pavés.

Couverture Journal extime
©Lamusardine.com.

« Marcel Jouhandeau déclare à la radio que sa foi chrétienne est inséparable de son amour physique – donc homosexuel – de Jésus. Il est certain qu’en faisant subir aux jeunes garçons la mutilation mentale qui fera d’eux des hétérosexuels exclusifs, la société détruit une dimension essentielle du christianisme (ce qui n’est évidemment pas le cas pour les femmes). Le corps du Christ est de très loin le sujet le plus souvent traité par l’art du nu occidental. La supériorité évidente des femmes mystiques sur les hommes mystiques ne s’explique pas autrement. »

(Sur Paul Valéry)
« Je note aussi que Le Bois amical, le poème le plus délibérément homosexuel que je connaisse, ayant été à l’origine dédié à André Gide, cette dédicace a disparu ici [dans l’édition Pléiade]. Il est vrai que quelques années plus tard Valéry dédiait sa Jeune Parque au même André Gide. »

(Sur le suicide de Montherlant, cette anecdote que je ne connaissais pas)
« Je comprends parfaitement en revanche le suicide d’Henry de Montherlant. Le jeudi 21 septembre 1972 à 16 heures il s’est tiré une balle dans la tête en laissant ce mot d’explication : “Je deviens aveugle, je me tue.” Je venais d’arriver avec Édouard Boubat à Vancouver. J’ai appris la nouvelle la nuit par la radio. Plus tard Claude Gallimard m’a appris un curieux détail de cette mort.
Montherlant lui avait dit récemment : “Je ne me sens pas en sécurité. J’ai un revolver, mais je n’ai pas de munitions. Pourriez-vous m’en trouver ?” Claude Gallimard confie à son fils Christian l’arme avec mission de la garnir de balles. À cette époque André Malraux, ministre de la Culture, faisait des apparitions rue Sébastien-Bottin accompagné d’un garde du corps. Christian Gallimard s’adresse à ce dernier. “C’est exactement le calibre de mon arme”, dit-il. Et il charge le revolver que Claude Gallimard rend ensuite à Montherlant. C’est donc avec des balles destinées à la protection d’André Malraux qu’Henry de Montherlant s’est tué. Curieuse passerelle jetée entre deux écrivains de la même génération que tout par ailleurs séparait. »

« Dialogue avec des lycéens, l’un d’eux me demande “Êtes-vous homosexuel ?” Je réponds : “Oui bien sûr, puisqu’il y a au moins deux homosexuels dans mes romans, l’Alexandre des Météores et M. Achille de La Goutte d’or. Mais je suis aussi fétichiste (pour avoir écrit Le Fétichiste), vieille grand-mère, petit chien, curé, etc., tous les personnages, tous les êtres vivants de mes histoires. »

Et maintenant, comme promis, quelques idées de lecture.

Photo de Linda Hirshman
Linda Hirshman. Avocate, philosophe, féministe, écrivaine, un peu gauchiste et très adroite. ©Gayvictorybook.com.

Je suggérais avant-hier un livre de Linda Hirshman intitulé Victory: The Triumphant Gay Revolution et disponible depuis juin 2012 en versions imprimée ou numérique (ici chez Amazon.com), la seconde étant presque aussi chère que la première. On peut pouvait se faire une idée du contenu avant d’acheter le livre (les liens de cette page sont étaient cliquables).

D’après un rapide survol de mon exemplaire en version numérique (ben oui, il n’y a pas de frais de port sur les livres numériques et on les reçoit plus vite que par la poste), le contenu est très américano-centré. Les titres de chapitre fourmillent d’allusions historiques, littéraires et télévisuelles. Quant au contenu, il nécessite là aussi à la fois une certaine familiarité avec le contexte américain et un goût certain pour l’histoire, y compris dans ses aspects les plus anecdotiques. Mais en vacance, on a le temps de lire…

 

Couverture Les homosexuels sont un danger absolu
©Antipodes.ch.

Autre suggestion, concernant cette fois-ci la Suisse, que je conservais sous le coude depuis quelques semaines après avoir survolé cet article du magazine 360° publié le 1er juin 2012. La Tribune de Genève m’administre une piqûre de rappel aujourd’hui même.

Il s’agit du livre de Thierry Delessert intitulé Les homosexuels sont un danger absolu. Le titre fait référence au contexte du code militaire suisse. Car contrairement à ce que croient les étrangers, la Suisse dispose bel et bien d’une armée malgré sa neutralité et d’une marine malgré son absence de littoral maritime.

Thierry Delessert étudie la relative tolérance dont bénéficiaient les homosexuels et l’homosexualité, avant et après l’adoption en 1942 du code pénal unifié à tous les cantons suisses. Ce code pénal comportait une exception majeure : les institutions militaires, qui nourrissaient à l’encontre des gays une aversion comparable à celle du végétarien pour la viande. La tonalité historique du livre est un brin académique, estime la Tribune de Genève (n’ayant pas lu ni vu le livre, je ne saurais en dire plus).

Livre Homosexualités masculines en Suisse
©Lesavoirsuisse.ch.

360° signale la parution d’un autre ouvrage de Thierry Delessert, coécrit avec Michaël Voegtli, intitulé Homosexualités masculines en Suisse. De l'invisibilité aux mobilisations et publié par les Presses polytechniques universitaires romandes. Le livre s’intéresse plus spécifiquement à l’évolution des lois, réglementations et associations concernées par l’homosexualité.

Philca / MensGo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image
up & running
drapo FR  drapo ES  drapo US 
drapo IT
  drapo DE drapo BR

image  flux RSS

La galaxie MensGo

image


image


Nos Partenaires

image

 

Avec les encouragements de MensGo !

(retour au blog)

image

 

Plus…

MensGo présente…