Première Baltic Pride très tendue à Vilnius

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Première Baltic Pride très tendue à Vilnius

Photo de police anti-émeute

Et si les flics (ici à la Baltic Pride 2009 de Riga, en Lettonie) avaient été les vrais héros de la manif ? Ils auront au moins tenu les homophobes en respect… © Banlon1964.

(Blogmensgo, 10 mai 2010) Environ 500 personnes homosexuelles et quelques sympathisants ont défilé à Vilnius, le 8 mai 2010, à l’occasion de la première Baltic Pride lituanienne. Un défilé sous haute surveillance policière, où les forces de l’ordre ont maintenu à distance 1 000 contre-manifestants qui hurlaient des injures et lançaient des projectiles contre le cortège de la Gay Pride. Selon d’autres sources, 2 000 antigays s’opposaient à un cortège de 300 personnes.

« Nous marchons pour ceux qui ne peuvent pas », proclamait une grande banderole. De fait, la plupart des gays et lesbiennes sont obligés de cacher leur orientation sexuelle en Lituanie, où l’homosexualité suscite généralement la réprobation quant il ne s’agit pas tout simplement de répression.

La manifestation a d’ailleurs failli avorter. Une décision de justice prononcée le 5 mai a interdit la manifestation, avant d’être contredite le 7 mai par le tribunal suprême administratif. La Baltic Pride n’a vu défiler aucune personnalité lituanienne, hormis deux députés. Birgitta Ohlsson, ministre suédoise des Affaires européennes, était présente dans le cortège, de même cinq députés européens et les ambassadeurs français et britannique. La hiérarchie religieuse n’a pas demandé l’interdiction du défilé, préférant inciter ses fidèles à la prière.

Le manifestant le plus connu était peut-être Arnas Zdanevicius, viré de l’université de Kaunas en raison de son homosexualité. Comme ce sociologue de 39 ans, la Baltic Pride revendiquait l’égalité des droits pour tous, quelle que soit l’orientation sexuelle des gens. Les deux tiers des Lituaniens se disent hostiles à la tenue d’une Gay Pride dans leur pays.

Commentaire. Espérons que la Baltic Pride 2011, qui se déroulera en Estonie, saura inverser la proportion des manifestants et des contre-manifestants. 😉

Philca / MensGo
(via Le Monde et Le Figaro du 7 mai, et Reuters et AFP du 8 mai 2010)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *