1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

La lutte contre le sida progresse (en théorie)

(Blogmensgo, 7 août 2009) Le chercheur américain Kevin M. Weeks et ses collègues de l’université de Caroline du Nord annoncent, dans la revue Nature du 6 août 2009, qu’ils ont séquencé le génome complet du virus de sida le plus répandu (VIH-1). Cette innovation offre un tremplin à de prochaines avancées scientifiques.
Résumé (gratuit) | Texte complet (sur abonnement)

Molécule de Ritonavir
Le Ritonavir sera fourni dans une version adaptée aux climats chauds. © Matrixlabsindia.com.

L’innovation des chercheurs américains s’appuie sur une vue d’ensemble de la structure et du fonctionnement de l’ARN (acide ribonucléique), qui préside à la formation des protéines. L’ARN du VIH-1 semble avoir mis en place des mécanismes qui contournent la vigilance des mécanismes immunitaires chez l’homme.

Les chercheurs du monde entier vont maintenant pouvoir s’appuyer sur cette « carte génomique aérienne » pour travailler sur des régions plus spécifiques du génome du VIH-1.

Au même moment, le laboratoire pharmaceutique américain Mylan et sa filiale Matrix (Inde) annonçaient la disponibilité à moindre coût, dès 2010, de quatre antirétroviraux dans les pays en développement.

L’annonce concerne la mise à disposition de quatre médicaments (Atazanavir, Ritonavir, Tenofovir et Lamivudine) en un cocktail de trois pilules (le Tenofovir et Lamivudine étant associés dans une même pilule) à prise quotidienne. Le coût annuel du traitement s’élèvera à 475 dollars pour chaque patient ; Matrix unifiera les trois pilules en une seule boîte à raison de 425 dollars par an. Ces quatre médicaments sont des antirétroviraux de « seconde ligne », à l’intention de patients ayant développé une résistance à un premier traitement.

Les antirétroviraux à prix bonifié seront acheminés dans les pays ayant signé une convention avec la fondation de l’ex-président Bill Clinton. Cette initiative permettra aux pays bénéficiaires d’économiser un total de 400 millions de dollars en cinq ans.

Commentaire. Quatre cent vingt-cinq dollars par personne et par an : avec ça, les labos américains ne risquent pas de confondre philanthropie et gratuité…

Philca / MensGo
(via NouvelObs.com [génome] et Le Figaro [médicaments] du 6 août 2009)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image
up & running
drapo FR  drapo ES  drapo US 
drapo IT
  drapo DE drapo BR

image  flux RSS

La galaxie MensGo

image


image


Nos Partenaires

image

 

Avec les encouragements de MensGo !

(retour au blog)

image

 

Plus…

MensGo présente…