La France peut ficher les homos et les séropos

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

La France peut ficher les homos et les séropos

(Blogmensgo, 10 juillet 2008) Un décret du 27 juin 2008 autorise le ministre français de l’Intérieur et ses services à créer un fichier consignant des renseignements aussi divers que l’orientation sexuelle, l’état de santé et la séropositivité de toute personne âgée d’au moins 13 ans. Le fichier, qui a pour acronyme Edvige (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale), a été presque unanimement condamné.

Photo d'ordinateur portable

Le fichier Edvige a, entre autres, pour mission de collecter toute information sur les personnes « susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ». Sauf cas précis, la durée de consignation de ces renseignements n’est pas limitée. Le flou de certaines formulations laisse craindre toutes les dérives.

C’est pourquoi, dans un avis publié le 2 juillet, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) « regrette que la possibilité de collecter désormais des informations relatives aux origines ethniques, à la santé et à la vie sexuelle des personnes ne soit pas assortie de garanties suffisantes ». Edvige ne doit en principe enregistrer de telles informations que de « manière exceptionnelle », contrairement à ce que prévoyait une première version du décret.

Peut-être sommes-nous tous des délinquants potentiels, après tout. Au fait, le fichier Edvige ne vous rappelle-t-il pas le projet de logiciel Ardoise ? 🙁

[Update : Pour signer la pétition contre Edvige, cliquer ici.] [Crédit photographique : Que de fiches dans un ordinateur ! © Ian Britton, FreeFoto.com.]

Philca / MensGo
(via toute la presse, dont L’Humanité et Le Figaro du 3 juillet 2008)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *