Le foot est-il un sport de crétins ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le foot est-il un sport de crétins ?

Finale de la Coupe de France de football, 24 mai 2008(Blogmensgo, 2 juin 2008) On signale, par ce titre provocateur, la parution d’un ouvrage au titre moins sulfureux mais tout aussi évocateur : Sexus Footballisticus. Cet ouvrage de Jérôme Jessel dresse du footballeur le portrait-robot d’un monomaniaque au cerveau en forme de testicules.

Dans une interview à LCI.fr, l’auteur évoque le narcissisme mal placé des footballeurs professionnels avec une délicieuse ironie : « Égocentrés et toujours à l’affût du moindre bobo sur leur outil de travail n° 1, les footballeurs regardent leur corps en permanence, en particulier leurs attributs virils qu’ils affublent de sobriquets machos. »

La charge se fait plus féroce encore lorsqu’il s’agit d’évoquer l’homophobie ambiante :

« L’homophobie est le fléau du milieu du football, milieu qui n’a pourtant aucune raison d’échapper aux statistiques d’après lesquels 5 à 10 hommes sur 100 sont homosexuels. Et le "coming out" n’est pas sans danger. En témoigne, par exemple, l’issue tragique de la seule révélation d’homosexualité d’un joueur en activité qu’ait connu l’Angleterre. Ce footballeur a mis fin à ses jours, après être devenu un renégat, même auprès de sa famille. Les joueurs homosexuels préfèrent souvent se marier et vivre clandestinement leurs relations amoureuses. Il faudrait qu’un joueur de renommée internationale fasse son coming out pour que les choses changent. En attendant, on continuera à plus s’indigner des banderoles anti-Ch’tis, dans les stades, que des banderoles homophobes. »

Bref, voilà un livre qui risque de mettre plus d’un lecteur en pétard.

Sexus Footballisticus, de Jérôme Jessel. Éditions Danger public, 300 pages, 16,90 euros.

Dernière minute : Backchich.info propose un article beaucoup plus complet sur le sujet dans son édition du 3 mai 2008.

Philca / MensGo

(via LCI.fr, 29 mai 2008)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *