Vers une fédération européenne des refuges LGBTIQ

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Vers une fédération européenne des refuges LGBTIQ

(Blogmensgo, blog gay du 11 octobre 2018) Les responsables de refuges LGBTIQ français, suisses, italiens, espagnols et belges se sont rencontrés en France en avril, puis en Suisse en octobre 2018. La réunion de Genève préfigure la création d’une fédération européenne des refuges pour jeunes lesbiennes, gays, bis, trans, intersexes et queers. On parle bien de jeunes, car la rupture du lien familial et la mise à la rue sont consécutives le plus souvent à un coming out et parfois à la révélation d’une nouvelle identité de genre.

S’il est vrai que les législations ouest-européennes évoluent presque toutes dans le sens d’une meilleure reconnaissance et intégration des personnes LGBTIQ, il est tout aussi vrai que les pratiques sociales et les croyances religieuses sont moins progressistes qu’on le pense. D’où les situations d’urgence psychologique et sociale qui appellent un hébergement d’urgence et un processus d’écoute, d’accompagnement, voire de médiation familiale.

Dialogai Refuge Genève

Un refuge LGBTIQ, c'est fait aussi pour dialoguer. 🙂 ©dialogai.org

Le Refuge a d’abord accueilli ses homologues suisses et italiens en avril 2018 à Montpellier, où l’association française fut créée en 2003. Puis l’association suisse Dialogai, fondatrice en 2015 du Refuge Genève, a reçu ses confrères français et italiens, auxquels se sont joints des responsables de refuges belges et espagnols. La rencontre de Montpellier préfigurait la création d’une fédération des refuges LGBTIQ dont la rencontre de Genève a formalisé une « charte d’engagement de coopération européenne des refuges » cosignée le 5 octobre 2018.

Si les associations de refuge LGBTIQ soulignent la nécessité d’une reconnaissance et d’un appui de leurs missions par le secteur public, elles constatent que les financements publics restent inférieurs au besoin. Au Refuge Genève, 68 % des financements sont d’origine privée. La structure genevoise avait déjà reçu 40 jeunes au premier semestre 2018, soit autant que durant toute l’année 2017. L’an dernier, le nombre de jeunes hébergés en France à travers les 18 délégations départementales du Refuge a augmenté de 22,3 %. Il s’agit, pour l’essentiel, d’hommes (83 %) et de personne dans la tranche des 18-24 ans.

Cité par la Tribune de Genève (9 octobre 2018), Pascal Messerli, président de Dialogai Genève, espère qu’une fédération européenne donnera « plus de visibilité à nos actions » et permettra de « mobiliser des fonds européens pour des projets communs ».

Quant à la nouvelle fédération européenne, on en connaîtra sans doute un peu mieux les contours à l’occasion de la prochaine réunion internationale des refuges LGBTIQ, programmée pour janvier 2019 en Italie.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *