Enrique Doleschy (Allemagne) élu Mister Gay Europe 2018

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Enrique Doleschy (Allemagne) élu Mister Gay Europe 2018

(Blogmensgo, blog gay du 15 août 2018) L’Allemand Enrique Doleschy, 30 ans, a remporté le titre de Mister Gay Europe 2018 en devançant neuf autres candidats, le 11 août 2018 à Poznań (Pologne). Le très souriant vainqueur de l’édition 2018 succède au Britannique Matt Rood. Pour la première fois cette année, un homme trans – le Danois Niels Jansen – faisait partie des prétendants à la victoire finale.

Enrique Doleschy (Allemagne) succède à Matt Rood (Royaume-Uni)

Douze ans après son compatriote Jackson Netto, c’est un Allemand qui est sacré Mister Gay Europe 2018. Enrique Doleschy a remporté, en plus de la couronne européenne, les deux catégories attestant de la plus forte popularité, en l’occurrence les réseaux sociaux et le vote des internautes.

Enrique Doleschy est un pur produit de l’Europe : il est trilingue (allemand, anglais, russe), de passeport allemand, d’ascendance germano-austro-tchèque et de nom espagnol. Et ce beau brun de 1,82 m aime beaucoup voyager… en Europe.

Enrique Doleschy

Enrique Doleschy est Mister Gay Europe 2018… et il sourit toujours. ©mistergayeurope.com

Outre les deux épreuves remportées par candidat du Danemark dont on parlera ci-dessous, les autres défis soumis au vote du jury ont été remportés par le Gallois Christopher Price (photo, sport), par le Polonais Karol Pacyna (prix de la convivialité, dont les votants sont les candidats eux-mêmes) et par l’Anglais Phillip Antony Dzwonkiewicz (My Project).

Niels Jansen met le Danemark en mode trans

Niels Jansen, 44 ans, est arrivé deuxième du classement final. Il est le premier homme trans à intégrer la finale de Mister Gay Europe.

Tore Aasheim, président de Mister Gay Europe, précise que par ses qualités humaines et militantes, Niels Jansen avait toute sa place dans une élection qui aussi une place de choix aux éléments sans lien avec le physique des candidats.

Mr Gay Europe is not a beauty contest
(Tore Aasheim)

Eh oui ! Mister Gay Europe n’est pas – seulement – un concours de beauté. Niels Jansen a remporté deux des huit épreuves du concours : l’interview orale – qui compte pour 20 % de la note finale – et l’épreuve écrite. Ça tombe bien, Niels maîtrise parfaitement l’anglais, tant à l’écrit qu’à l’oral.

Aujourd’hui concepteur de logiciels, Niels Jansen est titulaire d’un doctorat en astrophysique obtenu à l’université de Copenhague. Il s’est fait connaître du grand public danois en participant à deux campagnes d’Amnesty International pour les droits des personnes trans, l’une contre la castration obligatoire avant le changement de genre, l’autre contre la pathologisation du « transsexualisme ». Ces deux stigmatisations d’un autre âge ont été abolies respectivement en 2014 et 2017 au Danemark.

Niels milite désormais pour l’entière reconnaissance des personnes trans par les gays. Autrement dit, contre la triple voire quadruple stigmatisation que subissent les gens comme lui : il est trans, il est gay, il est séropo et il a « un très petit pénis ».

There are many ways to be a man, and there are many ways to have a male body, and all bodies are beautiful.
Niels Jansen
(Il existe bien des manières d’être un homme et d’avoir un corps masculin, et tous les corps sont beaux.)

Comment remporter l’épreuve de l’interview orale ? Voici une réponse en moins de 90 secondes chrono. Ce qu’y révèle Niels Jansen – et que je ne révélerai pas ici, afin de ne pas céder à la tentation du spectaculaire – et surtout la manière dont il le dit, tout cela aurait mérité un titre de Mister Gay Europe 2018, même s’il lui aurait alors fallu expliquer à l’opinion publique la pertinence d’une telle récompense.

Élection décontractée dans une Pologne hostile

Enrique Doleschy a conquis son trophée le jour même où se tenait la Gay Pride de Poznań. Dans cette ville où l’intégrisme catholique reste vivace, le défilé LGBT de quelque 200 personnes a suscité une contre-manifestation à forte connotation religieuse et prenant pour prétexte la défense des valeurs familiales.

Le metteur en scène polonais Krystian Lupa, qui vit depuis quatre décennies avec son compagnon et acteur fétiche Piotr Skiba, constate un regain d’homophobie dans son pays :

Après quarante ans de vie commune, nous avons peur, pour la première fois. En tant qu’homosexuels, nous savons que nous pourrions devenir des noms à effacer, être inscrits sur la liste noire des créateurs considérés comme nocifs pour la promotion de la nouvelle culture polonaise patriotico-catholique.
(Krystian Lupa, dans Le Monde, 11 août 2018, p. 15)

Cologne accueillera Mister Gay Europe 2019

La prochaine élection de Mister Gay Europe se déroulera à Cologne du 1er au 7 juillet 2019, soit un mois plus tôt que d’ordinaire. Pour cette première incursion en Allemagne, l’événement s’est en effet choisi un calendrier en marge de la Cologne Pride.

C’est le producteur allemand Patrick Dähmlow qui supervisera Mister Gay Europe 2019. Tore Aasheim, président de Mister Gay Europe, signale que l’édition 2019 comptera au moins une épreuve supplémentaire (sans préciser laquelle), afin de « mieux faire comprendre que nous ne sommes pas un concours de beauté ».

Nul doute que l’accueil de Cologne sera plus chaleureux que celui de Poznań.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *