St Paul’s, un lycée londonien très accueillant pour les élèves transgenres

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

St Paul’s, un lycée londonien très accueillant pour les élèves transgenres

(Blogmensgo, blog gay du 8 mars 2017) Ce mercredi, comme tous les 8 mars, correspond à la Journée internationale des droits des femmes. On célébrera l’événement par une histoire d’adolescentes – mais plutôt d’adolescentes transgenres. Cela se passe en Angleterre, à la St Paul’s Girls’ School de Londres, un collège et lycée privé pour jeunes filles (à ne pas confondre avec son homologue et homonyme, St Paul’s School, collège et lycée londonien réservé aux garçons.

La St Paul’s Girls’ School n’accepte que des élèves de sexe féminin. En revanche, les élèves qui souhaitent changer de genre sont libres de le faire sans subir la moindre ségrégation. Et dès l’âge de 16 ans, elles peuvent librement s’habiller avec des vêtements et tenues de garçons, voire se choisir un prénom masculin et demander à ce qu’on les appelle ainsi et qu’on les considère comme des garçons. En revanche, le concours d’entrée à la St Paul’s Girls’ School demeure réservé aux élèves de sexe féminin.

Théâtre à la St Paul’s Girls’ School

La St Paul’s Girls’ School se passionne aussi pour le théâtre – mais la scolarité y est hors de prix. ©spgs.org

Sous l’impulsion de la principale, Clarissa Farr, l’établissement a même publié un protocole pour l’identité de genre des élèves (gender-identity student protocol). Nul doute que Sarah Fletcher, qui lui succédera en septembre 2017, mettra un point d’honneur à poursuivre la politique d’accueil et de respect mise en place par sa prédécesseur.

Notons par ailleurs que la St Paul’s Girls’ School est un établissement très engagé dans la promotion de l’égalité de genre dans le travail.

Cette politique d’inclusion est facilitée par la loi anglaise de 2010 sur l’égalité, qui interdit toute discrimination des établissements publics ou privés à l’encontre des personnes transgenres. Les cas de harcèlement, de discrimination ou de regards obliques n’ont certes pas disparu, mais à Londres comme dans le reste de l’Angleterre, une polémique à la Trump sur l’utilisation des toilettes par les personnes transgenres semble aujourd’hui quasi impossible.

Philca / MensGo
Source principale : The Economist, 4 mars 2017.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *