Itaberlly Lozano, in memoriam

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Itaberlly Lozano, in memoriam

(Blogmensgo, blog gay du 20 janvier 2017) Itaberlly Lozano n’avait que 17 ans. Ce jeune Brésilien gay assumait pleinement son homosexualité. Sa mère, Tatiana Lozano Pereira, n’assumait pas l’homosexualité de son fils. Elle l’a donc fait bastonner par deux jeunes gens. Et comme ils refusaient de le tuer, elle l’a elle-même assassiné avant de brûler le cadavre avec l’aide de son époux. Du jeune Itaberlly Lozano, il ne subsiste plus qu’une émouvante page commémorative sur Facebook.

Quand une mère de 32 ans assassine son fils de 17 ans, on cherche des causes, des excuses, des circonstances atténuantes. Si la jeune maman a fait bastonner son fils avant de le tuer, c’est uniquement par homophobie – circonstance considérée comme aggravante dans quelques rares pays seulement.

Itaberlly Lozano

Itaberlly Lozano, victime d'un meurtre homophobe, comme tant d'autres gays au Brésil. (capture d'écran)

Il ne s’agit pas d’un meurtre mais d’un assassinat, c’est-à-dire d’un meurtre avec préméditation. Itaberlly était parti vivre chez sa grand-mère juste après Noël, suite à une énième dispute avec sa mère concernant l’homosexualité du jeune homme. Mais le 29 décembre 2016, la mère attirait son fils chez elle sous prétexte de repentir maternel et de réconciliation. Deux jeunes complices, âgés de 18 et 19 ans, ont alors tabassé le garçon au domicile familial, puis la mère a tué de sang-froid son fils.

Les choses se seraient sans doute passées différemment – et d’une manière moins tragique – si Itaberlly Lozano avait pu contacter une structure comme Le Refuge, qui aide les jeunes gays, lesbiennes et trans en rupture familiale à se protéger des parents toxiques et à se construire un avenir.

Le Refuge, formulaire de don

Pour faire un don au Refuge, clique sur la photo. ©le-refuge.org

Nul ne conteste l’utilité du Refuge, qui dispose d’une quinzaine d’antennes en France. L’association Le Refuge est lauréate du prix de la solidarité 2016 qui lui sera officiellement remis le 25 janvier 2017. Elle a pourtant lancé, comme presque chaque année, un appel aux dons afin de pérenniser son action voire de lutter pour sa survie.

Car même si Le Refuge a acquis une forte notoriété en France et à l’étranger, ses moyens d’existence resteront inférieurs aux besoins tant que l’homophobie continuera de polluer les relations familiales.

Voilà pourquoi MensGo et BlogMensGo soutiennent la cause du Refuge et des associations de même nature.

À noter qu’en Suisse, l’association Dialogai a créé une structure similaire intitulée Refuge Genève.

Si le chéquier te démange, tu sais maintenant quel sera le bénéficiaire de ton prochain chèque. 😉

Philca / MensGo
Source consultée en premier : Linfo.re, 18 janvier 2017.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *