Malte interdit les thérapies de réorientation sexuelle, dépathologise l’homosexualité et la transidentité

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Malte interdit les thérapies de réorientation sexuelle, dépathologise l’homosexualité et la transidentité

(Blogmensgo, blog gay du 9 décembre 2016) Le parlement maltais a adopté, le 5 décembre 2016, deux lois en faveur de la communauté LGBT. La « loi sur l’affirmation de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre et de l’expression du genre » interdit toute thérapie de conversion ou de lutte contre l’homosexualité. Un amendement à la « loi sur l’identité de genre, l’expression du genre et les caractéristiques sexuelles » interdit en outre toute pathologisation de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre. Après la légalisation du pacs en 2014, Malte devient ainsi le premier pays d’Europe à lutter contre les charlatans homophobes.

Consultation publique sur la nouvelle loi maltaise

Malte renforce le dialogue social. 🙂 ©socialdialogue-gov-mt

Homosexualité ou identité de genre, tout est normal

Les députés maltais ont adopté la première loi à l’unanimité. Le texte, en préparation depuis décembre 2015, stipule « qu’aucune orientation sexuelle, identité de genre ou expression du genre ne constitue un trouble, une maladie ou un défaut quelconque ».

En conséquence, la nouvelle loi maltaise déclare que « toute pratique visant à changer, réprimer ou supprimer l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou l’expression genrée d’une personne » est désormais une infraction pénale. Cette concerne les gens qui exercent de telles pratiques, qui contraignent quiconque à les subir ou qui se contentent de les promouvoir.

Sanctions pénales contre l’homophobie médicale

Les médecins et professionnels qui exercent les pratiques de conversion sexuelle ou de lutte contre l’homosexualité des patients risquent un an d’emprisonnement et une amende de 10.000 dollars. Les personnes qui font la promotion de ces pratiques risquent 5.000 dollars d’amende.

Cette loi – de même que l’amendement à la loi sur les caractéristiques sexuelles et le genre – interdit aussi de considérer quelque orientation sexuelle, identité ou expression de genre que ce soit comme une pathologie.

L’âge minimum légal pour demander une modification du genre inscrit sur les documents officiels est désormais de 16 ans, soit deux ans de moins qu’auparavant.

Toilettes sans genre dans les bâtiments publics de Malte. ©socialdialogue-gov-mt

Des toilettes d’un nouveau genre

À noter aussi que l’amendement législatif autorise les personnes étrangères emprisonnées à être détenues en fonction du genre qu’elles reconnaissent être le leur, sous réserve de signer au préalable une déclaration sous serment.

Le ministère du Dialogue social signale par ailleurs que depuis septembre 2016, les toilettes publiques des bâtiments gouvernementaux de Malte sont gender neutral (mixtes) à 47 %. Cette neutralité de genre est applicable dans les bâtiments ministériels, parlementaires et judiciaires. Elle vise à réduire l’inconfort que subissent les personnes trans ou de genre indéfinissable.

Philca / MensGo
Source principale : ministère maltais du Dialogue social, communiqué du 5 décembre 2016
Source consultée en premier : Lci.fr, 7 décembre 2016.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *