La Basse-Saxe crée un réseau d’aide aux migrants LGBT

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

La Basse-Saxe crée un réseau d’aide aux migrants LGBT

(Blogmensgo, blog gay du 23 septembre 2016) Le land de Basse-Saxe (nord-ouest de l’Allemagne) va débloquer une enveloppe de 80.000 euros sur deux ans afin de créer un réseau d’aide aux réfugiés et demandeurs d’asile homosexuels. Cornelia Rundt, ministre des Affaires sociales de Basse-Saxe, a annoncé cette mesure le 19 septembre 2016, précisant que l’argent servirait aussi à financer un effort d’éducation et de sensibilisation à la diversité sexuelle en Allemagne.

Le nouveau réseau, coordonné par Kadir Özdemir, vise à protéger les « migrants » homosexuels contre les actes de violence, de discrimination et de harcèlement homophobes dont les pouvoirs publics et les associations ont constaté une nette recrudescence. D’où un effort d’information et d’éducation, surtout en direction de la communauté des réfugiés musulmans où l’intolérance homophobe, lesbophobe et transphobe est particulièrement forte.

Cornelia Rundt

Cornelia Rundt. La ministre des Affaires sociales de Basse-Saxe refuse de baisser les bras face à l'homophobie. ©niedersachsen.de

Concrètement, le réseau d’aide se chargera de financer les actions de terrain menées par des associations existantes et de coordonner les efforts de plusieurs entités administratives et sanitaires spécialisées. Il s’agira par exemple d’expliquer, dans les foyers de demandeurs d’exil, la politique d’accueil de l’Allemagne à l’égard des diverses identités de genre et orientations sexuelles.

Les associations bénéficiaires du nouveau fonds d’aide œuvrent dans les domaines de l’éducation, de l’aide aux migrants ou de la communauté LGBT, à l’image du Réseau queer de Basse-Saxe (Queere Netzwerk Niedersachsen).

La ministre des Affaires sociales précise que le fonds d’aide servira aussi à créer, en Basse-Saxe, des foyers pour demandeurs d’asile spécialement destinés aux personnes homosexuelles et trans. Le premier de ces foyers est devenu réalité à Hanovre, où il propose un hébergement de secours à neuf hommes gays. D’autres structures d’accueil suivront, en particulier à l’intention des réfugiés ou demandeurs d’asile trans.

Dès la création du réseau, signale Kadir Özdemir, de nombreux migrants lui ont demandé de l’aide.

L’initiative de la Basse-Saxe fait suite à celle du land de Berlin, qui a ouvert en début d’année un foyer exclusivement destiné aux réfugiés LGBT (notre article). Des initiatives similaires existent déjà en Allemagne (hébergement de réfugiés gays vulnérables à Nuremberg) ou sont à l’étude dans l’Autriche voisine.

Philca / MensGo
Source principale : NDR.de, 19 septembre 2016.
Autres sources : Breitbart.com, 21 septembre 2016.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *