Deux anecdotes, sinon rien !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Deux anecdotes, sinon rien !

(Blogmensgo, blog gay du 21 juin 2016) En l’absence d’informations intéressantes sur la Fête de la musique (la seule info est que ce soir il ne pleuvra pas seulement des décibels), mon article du 21 juin prendra donc la forme d’un articulet. Ou, plus exactement, de deux articulets aussi insignifiants l’un que l’autre.

Un hacker pro-gay chez les djihadistes

WauchulaGhost, un hacker de la mouvance Anonymous, a inondé de messages pro-gays quelque 250 comptes Twitter appartenant à des sympathisants de Daech.

tweet arc-en-ciel

Compte Twitter djihadiste aux couleurs de l'arc-en-ciel (21 juin 2016, copie d'écran).

Alors que le hacker y diffusait du porno gay depuis mai 2016, il n’y déverse plus, depuis la tuerie homophobe d’Orlando, que des liens, images et messages sans contenu porno, mais toujours pro-LGBT. Son objectif est maintenant de pirater des comptes djihadistes sans choquer les « vrais » musulmans.

Que trouve-t-on sur les comptes Twitter piratés ? Presque toujours des slogans LGBT en anglais sur fond arc-en-ciel, par exemple de fausses annonces de coming out. Parfois aussi des images de gays – torse nu – qui se font des câlins sans montrer d’autre chose essentielle que leur tendresse réciproque.

Le hacker gayvangéliste n’hésite pas à signer ses œuvres en renommant le compte piraté, qui devient tantôt « Jacked by a Ghost », tantôt « Jacked by Ebony ».

Et comme WauchulaGhost a vite répandu la nouvelle, tous ses messages factices enregistrent des likes et des retweets par centaines, comme on le constate sur la copie d’écran ci-dessus. Un comble, pour des comptes de djihadistes et de musulmans fondamentalistes.

Premières amours homosexuelles

Piqué cette anecdote dans le Petit lexique intranquille de la télévision, de Philippe Lefait (éditions Stock, 2011). Voici ce qu’on trouve, au début de la lettre H comme Hélène et les garçons – cette bluette qui fit les délices des préadolescent(e)s au début des années 1990.

Elle me regarde, espiègle : « Papa, c’est la première fois que je suis homosexuelle !
– … !
– Ben oui, c’est la première fois que j’aime une fille ! »
Elle a douze ans et parle d’Hélène, l’héroïne d’une sitcom. Elle sourit d’un regard qui dit : « Je ne suis pas dupe ! »

Délicieux, non ?

Petit lexique intranquille de la télévision

La fée Lefait l’a fait ! ©Stock.

Pour ceux qui l’ignoreraient, Philippe Lefait continue d’animer son émission culturelle et littéraire « Des mots de minuit », mais uniquement sur internet. Voici, par exemple, un lien vers son interview du jeune écrivain gay français Édouard Louis (aux côtés de l’écrivaine Marie Neuser).

Philca / MensGo
(via Mirror du 17 juin 2016 [hacker])

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *