Geraldine Roman, une première trans au Congrès philippin

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Geraldine Roman, une première trans au Congrès philippin

(Blogmensgo, blog gay du 10 mai 2016) Geraldine B. Roman deviendra, le 30 juin 2016, la première personne transgenre élue à la Chambre des représentants des Philippines. Elle a remporté à une forte majorité – selon des chiffres non encore définitifs – les législatives du 9 mai 2016, pour un mandat de trois ans au titre du premier district de la province de Bataan.

Geraldine Roman, 49 ans, a épousé un Espagnol alors qu’elle vivait en Espagne. Elle a subi une chirurgie de réassignation sexuelle et vit depuis 1994 sous une identité féminine, son état civil ayant été modifié en conséquence.

geraldine Roman

Geraldine Roman (à g.), avec son père – aujourd'hui disparu – et sa mère.

Candidate sous l’étiquette du Liberal Party (centre-gauche), Geraldine Roman succédera à sa mère, Herminia, qui elle-même avait succédé à son mari Antonino, donc au père de Geraldine. C’est Antonino (mort en janvier 2014) qui avait montré à Geraldine comment garder confiance alors que ses camarades de classe la harcelaient.

La nouvelle élue, réputée polyglotte, a mené une carrière de journaliste en Espagne avant de revenir dans son pays d’origine en 2012.

Dans ce pays où environ 80 % de la population se dit catholique, aucune personnalité politique en exercice n’est encore sortie du placard. L’homophobie reste vivace, bien que 73 % des Philippins – je cite ce chiffre de mémoire, il n’est peut-être pas rigoureusement exact – se disent favorables à la légalisation du mariage entre personnes de même sexe.

Geraldine Roman veut mettre à profit son mandat de députée pour faire tomber tous les obstacles dressés contre les gays, lesbiennes, bis et trans. Elle veut par exemple faire abroger la loi de 2001 qui interdit aux personnes trans de modifier leur nom et leur identité de genre.

Le parti Ang Ladlad, qui représente la communauté LGBT, a été empêché de se présenter aux élections en 2010. La commission électorale lui reprochait une « immoralité qui offense les croyances religieuses ». Ces mêmes croyances ont jusqu’à présent empêché la légalisation du divorce et de l’avortement.

La Cour suprême a certes débouté la commission électorale, mais aucun membre d’Ang Ladlad n’est encore parvenu à remporter la moindre élection.

Geraldine Roman compte également faire voter une loi contre la discrimination homophobe. Elle pourrait trouver un appui inattendu en Rodrigo Duterte, 71 ans, qui vient de remporter l’élection présidentielle.

Bien que macho, populiste et coutumier des déclarations à l’emporte-pièce, le président élu est favorable au mariage homo et à la promulgation d’une loi contre la discrimination homophobe, comme le signale le magazine suisse 360°.

Le nouveau président philippin a plusieurs fois tenu des propos ostensiblement friendly pendant la campagne électorale. Il a par ailleurs critiqué les récents propos de son compatriote Manny Pacquiao à l’encontre des gays. Le boxeur, candidat aux élections sénatoriales, avait déclaré à la télévision, le 14 février 2016, selon Wikipedia que « si nous approuvons (le mariage) d’un homme avec un homme, d’une femme avec une femme, alors l’homme est pire que l’animal ».

Philca / MensGo
(via toute la presse, dont Washington Blade du 9 mai et BBC du 10 mai 2016)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *