Seulement dix imams ouvertement gays dans le monde

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Seulement dix imams ouvertement gays dans le monde

(Blogmensgo, blog gay du 3 mai 2016) Non seulement les textes sacrés de l’islam ne condamnent pas l’homosexualité, mais le prophète de cette religion était friendly. Telles sont quelques-unes des révélations – pour employer un mot à connotation religieuse – de l’imam gay Ludovic-Mohamed Zahed.

Dans une interview au Spiegel Online, l’imam Ludovic-Mohamed Zahed explique en quoi la foi musulmane et l’islam ne sont nullement incompatibles avec l’homosexualité en général et la sienne en particulier. Ou, du moins, ne devraient pas l’être.

Coran et chapelet

Mahomet, plus friendly que ses fidèles ? ©abd ulmeilk majed.

L’imam franco-algérien signale que « dans le Coran, il n’est écrit nulle part que l’homosexualité est blâmable ». De surcroît, explique-t-il en substance, l’islam est une religion historiquement friendly.

« Pendant des centaines d’années, l’islam a été tolérant vis-à-vis des personnes homosexuelles et transsexuelles. Le prophète lui-même, que la paix soit avec lui, a pris position pour elles et les a protégées. Il a même accueilli chez lui des “Mukhannathun”, c’est ainsi qu’on appelait les hommes efféminés à l’époque. Dans le Coran on retrouve d’ailleurs l’histoire de Sodome et Gomorrhe mais il [y] est question de viol, pas d’homosexualité. »

Ce sont donc les hommes qui, par la suite, ont interprété l’islam et les prescriptions du prophète à leur manière et selon leurs méthodes. L’une de ces méthodes consiste à imposer la charia (loi religieuse) et à persécuter toute velléité discordante.

Que faut-il en penser ? Selon l’imam Zahed, « ce sont des fascistes qui persécutent les minorités religieuses et ethniques […], ça n’a rien à voir avec l’islam » qui « est une religion pacifique et tolérante ».

Résultat, le nombre d’imams ouvertement homosexuels ne dépasse pas « une dizaine à travers le monde ». Ludovic-Mohamed Zahed est l’un de ceux-là. En 2012, il ouvrait à Paris une mosquée accueillant aussi bien des homos que des hétéros.

S’il a reçu des messages d’encouragement, Ludovic-Mohamed Zahed ne cache pas que sa démarche humaniste implique pour lui une réelle mise en danger.

Philca / MensGo
(via une interview au Spiegel Online et sa traduction par VSD, publiées le 3 mai 2016)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *