Un mariage gay en Caroline du Nord déchire l’Église méthodiste unifiée

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Un mariage gay en Caroline du Nord déchire l’Église méthodiste unifiée

(Blogmensgo, blog gay du 28 avril 2016) Deux quinquagénaires, John Romano et Jim Wilborne, se sont épousés le 23 avril 2016, dans une église méthodiste de Charlotte, aux États-Unis. La cérémonie était placée sous l’égide de la pasteure Val Rosenquist et de l’évêque retraité Melvin G. Talbert. Mais les deux ministres du culte risquent la révocation, car l’Église méthodiste unifiée (UMC), qui considère l’homosexualité comme « incompatible avec la parole chrétienne », refuse catégoriquement de célébrer des mariages gays ou lesbiens.

Ci-dessous, le mariage de Jim Wilborne et John Romano, immortalisé chez YouTube.

Rappelons que Charlotte est la principale ville de Caroline du Nord, l’un des États où l’homophobie sévit le plus aux États-Unis, comme on l’a encore constaté récemment (notre article).

Val Rosenquist, 59 ans, est une militante ostensiblement friendly, de même que son église First United Methodist, où elle vient de célébrer un mariage gay en compagnie de Melvin Talbert, qui avait déjà fait de même en 2013.

Talbert, 81 ans, a séjourné jadis dans la même cellule de prison que Martin Luther King pour avoir osé prétendre que les Noirs sont des hommes comme les autres.
Cette fois-ci, Rosenquist et Talbert affirment que les couples homos sont des couples comme les autres.

L’église où officie Val Rosenquist accueille ouvertement les personnes LGBT depuis 2014 et a voté une résolution, en août 2015, prônant la célébration de mariages gays et lesbiens dans son enceinte. C’est maintenant chose faite avec l’union de John Romano et Jim Wilborne.

La pasteure et l’évêque ont médiatisé leur célébration de ce mariage gay, afin de faire pression sur leur hiérarchie. La conférence quadriennale de l’UMC, prévue en mai 2016 à Portland (Oregon), doit en effet s’entretenir, entre autres sujets, sur la question du mariage religieux des couples de même sexe et sur l’inclusion de ministres du culte LGBT.

Ci-dessous, une interview des deux jeunes quinquagénaires mariés, en espérant que la vidéo ne fera pas de caprice :

De fait, un courant friendly se manifeste plus ou moins ouvertement, depuis trois années, dans les rangs méthodistes, y compris parmi les évêques. Un sondage, mené par PRRI de mai à décembre 2015, chiffre à 53 % le taux global d’acceptation du mariage religieux homosexuel par les méthodistes. Seule la frange évangéliste s’y oppose d’une manière radicale.

Mais le chapitre de l’UMC en Caroline du Nord a été saisi d’une plainte – pour l’instant anonyme – à l’encontre de la pasteure Rosenquist, au motif que la célébration du mariage gay est interdite par les textes fondateurs de l’Église méthodiste unifiée. En théorie, Val Rosenquist risque la révocation. L’ancien évêque Talbert n’est pas visé par la plainte car il a fait toute sa carrière dans un autre État.

L’instruction de cette affaire peut prendre jusqu’à trois mois après le dépôt de la plainte.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *