L’Église de Norvège accepte de marier les couples gays et lesbiens

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

L’Église de Norvège accepte de marier les couples gays et lesbiens

(Blogmensgo, blog gay du 11 avril 2016) Le synode épiscopal de l’Église protestante de Norvège, réuni le 11 avril 2016 à Trondheim, a officiellement accepté la célébration de mariages entre personnes de même sexe. La décision, validée par 88 voix sur 115 votants (sans compter cinq personnes absentes), a été saluée par une ovation d’allégresse.

Une liturgie unique pour l’ensemble des couples (gays, lesbiens, hétéros) sera rendue publique lors du synode qui se tiendra du 25 au 31 janvier 2017. C’est à partir de ce moment-là que les pasteurs pourront célébrer des mariages homos.

[Update du 31 janvier 2017. C’est désormais officiel. Lire notre complément d’information en toute fin d’article.]

les évêques votent à main levée

Et juste après le vote, il y eut une ovation debout. 🙂 (©kirken.no)

Le vote du 11 avril confirme l’orientation prise, le 30 octobre 2015, par le synode épiscopal de l’Église protestante norvégienne. Cette orientation renversait un vote épiscopal d’avril 2014 hostile au mariage homosexuel. La question du mariage entre personnes de même sexe était débattue par les instances de l’Église protestante de Norvège depuis octobre 1992 (cf. chronologie en norvégien).

La Norvège – où le protestantisme bénéficie d’un statut de religion officielle jusqu’en 2017 – devient le troisième pays scandinave à autoriser le mariage religieux entre personnes de même sexe, après la Suède depuis avril 2009 (notre article) et le Danemark depuis juin 2012 (notre article).

Dans ces trois pays, le protestantisme est très largement majoritaire par rapport au catholicisme (l’Église protestante de Norvège affirme réunir les trois quarts de la population). L’Église catholique a fortement milité contre le mariage homosexuel religieux dans ces trois pays scandinaves, bien que les pasteurs qui refusent de marier des couples gays et lesbiens bénéficient explicitement d’une dérogation.

En Norvège, tout couple gay ou lesbien pourra se marier dans la paroisse de son choix, même si le pasteur – ou l’évêque – titulaire refuse de procéder lui-même à la cérémonie.

À noter que l’Église protestante de Norvège acceptait déjà l’ordination de personnes homosexuelles. La Norvège a par ailleurs légalisé le mariage homo et l’adoption homoparentale à compter de 2009 (notre article).

[Update du 31 janvier 2017. Comme prévu, et par 83 voix contre 29, le synode de l’Église protestante luthérienne de Norvège a adopté, le 30 janvier, la nouvelle liturgie qui permettra de célébrer le mariage religieux de couples gays, lesbiens ou hétéros à compter du 1er février 2017 (source consultée en premier : lexpress.fr, 30 janvier 2017).

Les procédures liturgiques des mariages homos et hétéros sont désormais unifiées. Il n’est plus question de la future mariée et du futur époux, les dénominations étant désormais asexuées.

Chaque ministre du culte est libre de (ne pas) marier des couples homosexuels. En cas de désistement, une autre personne officiera à sa place.

L’autre grande différence par rapport au vote initial d’avril 2016, c’est que le protestantisme a perdu en janvier 2017 son statut de religion officielle. L’État continue de subventionner en partie l’Église protestante luthérienne de Norvège, qui demeure la principale obédience religieuse du pays (72,9 % de la population norvégienne, selon un sondage de 2015). Mais depuis lors, le nombre de pratiquants et la fréquentation des lieux de culte sont en forte baisse.]

Philca / MensGo
(via toute la presse du 11 avril 2016, dont TheLocal.no)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *