Appel au coming out des footballeurs de Serie A en Italie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Appel au coming out des footballeurs de Serie A en Italie

(Blogmensgo, blog gay du 22 janvier 2016) Alessandro Cecchi Paone, président du club de San Vito Positano, invite les gays qui évoluent en Serie A – la première division du championnat de football italien – comme joueurs, entraîneurs ou dirigeants à faire leur coming out.

Alessandro Cecchi Paone

Alessandro Cecchi Paone. L'ancien journaliste aimerait ne pas être le seul gay assumé du football italien.

Alessandro Cecchi Paone, 54 ans, est lui-même sorti du placard il y a un an et demi. Cela lui a valu un respect unanime, tant dans son petit club de Positano (qu’il a sauvé de la faillite) qu’en dehors de ce club évoluant dans une division inférieure.

Depuis son coming out, il ne manque pas une occasion de dribbler l’homophobie et d’inciter les professionnels du ballon rond gays à sortir du placard. Ainsi a-t-il plaidé, le 21 janvier 2016, dans une interview à La Gazetta dello Sport, pour que les cas de coming out dans le football italien ne se limitent pas aux seules footballeuses ou aux championnats de rang inférieur.

« Sarebbe ora che anche in Serie A ci fosse un allenatore, un calciatore o un dirigente che palesasse la propria omosessualità e diventasse un esempio da seguire. »
Alessandro Cecchi Paone, président du Positano
(Il est grand temps qu’en Seria A aussi un entraîneur, un joueur ou un dirigeant révèle sa propre homosexualité et devienne un exemple à suivre.)

Le président du Positano s’exprimait ainsi alors que Maurizio Sarri, entraîneur du voisin Naples, a récemment défrayé la chronique en traitant Roberto Mancini, son homologue à l’Inter Milan, de « pédale » et de « tapette ».

Sarri, 57 ans, a provisoirement écopé de deux matches de suspension. Il risque une suspension d’au moins quatre mois plus une amende de quinze mille à trente mille euros pour comportement discriminatoire et insultes à caractère sexuel.

Pour sa défense, Maurizio Sarri dit avoir proféré ces injures dans la chaleur de l’instant, sans véritable réflexion ni préméditation.

Roberto Mancini, qui précise n’être pas gay, a déclaré qu’il ne se sentait pas offensé mais qu’il aurait été fier d’être homosexuel dans un tel contexte.

Seules quelques rares personnalités du football italien, à l’instar de Claudio Marchisio en 2012, ont dit trouver anormal que l’homosexualité soit acceptée partout sauf dans le football.

De son côté, Alessandro Cecchi Paone demande que le club de Naples organise un match amical contre le Positano. Les recettes du match iraient à la lutte contre l’homophobie dans le football. Ce faisant, une telle rencontre permettrait de faire comprendre les effets toxiques de l’homophobie en général, sur les terrains de sport en particulier.

Maurizio Sarri et Aurelio De Laurentiis, président du club de Naples, auraient donné leur accord la tenue d’un tel match.

Philca / MensGo
(via TenPlay du 22 janvier 2016)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *