La communauté LGBT vaudoise se mobilise contre une initiative homophobe

La communauté LGBT vaudoise se mobilise contre une initiative homophobe

(Blogmensgo, blog gay du 14 janvier 2016) Les électeurs suisses se prononcent, le 28 février 2016, sur une initiative populaire visant à réserver le mariage aux couples hétéros. Dans le canton de Vaud, la communauté LGBT a choisi d’alerter l’opinion contre les dangers du texte.

L’initiative populaire a été présentée, le 5 novembre 2012, par le Parti démocrate-chrétien (PDC). Elle s’intitule Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage. Sous cet intitulé d’apparence inoffensive se cache une mesure visant à proscrire toute possibilité de mariage entre personnes de même sexe.

Affiche Lilith VoGay

Non, c'est non ! ©VoGay.ch.

L’initiative du PDC entend modifier ainsi l’article 14 de la Constitution : « Le mariage est l’union durable et réglementée par la loi d’un homme et d’une femme. » Le Parlement suisse (Assemblée fédérale de la Confédération suisse) appelle à voter contre ce texte, mais il n’a pas pu l’empêcher d’être soumis à référendum (votation populaire).

Les associations vaudoises gay VoGay et lesbienne Lilith ont choisi d’informer l’électorat sur les pièges du texte soumis à votation et sur son caractère foncièrement discriminatoire.

Pour ce faire, une première série d’actions va consister – du 2 au 17 février 2016 – à simplement remettre des dépliants d’information et d’action aux électeurs et aux électrices, dans les gares de Lausanne, Montreux, Nyon, Vevey et Yverdon (participation militante sur inscription).

La seconde vague sera plus revendicative et se limitera à quatre samedis (du 30 janvier au 20 février), uniquement à Lausanne. Avec, en plus des dépliants, tenue d’un stand et distribution de boissons chaudes (là aussi, participation militante sur inscription).

Le programme d’action s’accompagne d’un site qui, en plus d’appeler aux dons pour lutter contre l’initiative du PDC, explique pourquoi et comment se mobiliser.

Cet argumentaire explique, entre autres, que 70,4 % des Suisses sont favorables à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe (sondage de novembre 2015). En votant pour un texte d’apparence débonnaire, les Suisses voteraient ipso facto contre leurs propres convictions.

Outre divers éléments tantôt suisso-helvétiques et tantôt helvéto-suisses, l’argumentaire rappelle qu’en Suisse, le pacs (« partenariat enregistré ») contient pas moins de 20 restrictions par rapport au mariage. Maintenir les couples gays et lesbiens dans le périmètre du pacs revient par conséquent à les reléguer dans un statut de seconde zone, celui des sous-êtres.

Et les gays du PDC, qu’en pensent-ils ? La section LGBTI du parti réaffirme sa fidélité au PDC, mais elle s’insurge contre la portée discriminatoire de son initiative, tout en alléguant que l’objectif initial du texte était strictement de nature fiscale. Dans une interview du 4 janvier 2016, le vice-président de la section LGBTI résumait ainsi sa position : « Pour l’initiative sur le mariage, nous ne ferons pas campagne mais nous nous exprimerons chaque fois que nous serons sollicités. »

Commentaire. Au PDC, parti chrétien, on cultive manifestement l’art du jésuitisme. 👿

Philca / MensGo
(via communiqué de Lilith et VoGay reçu le 9 janvier 2016)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *