Des statistiques américaines sur le mariage gay parfois surprenantes

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Des statistiques américaines sur le mariage gay parfois surprenantes

(Blogmensgo, blog gay du 4 décembre 2015) Le très rural Dakota du Nord et la très religieuse Virginie affichent des statistiques dissemblables, voire divergentes, au regard de l’engouement pour le mariage gay et lesbien. La Virginie fait même presque figure de « bon élève », alors que le Dakota du Nord demeure foncièrement homophobe. La preuve en quelques chiffres.

Le mariage entre couples de même sexe est légal depuis le 6 octobre 2014 en Virginie et depuis le 26 juin 2015 dans le Dakota du Nord. Les statistiques de chaque État ne portent donc pas sur les mêmes périodes.

 

Frilosité dans le Dakota du Nord

On dénombre 53 comtés dans le Dakota du Nord, dont seulement un tiers (18 comtés) ont déjà eu l’occasion de célébrer un mariage gay ou lesbien. Alors que cet État enregistre environ 4.500 mariages chaque année, la période du 26 juin au 28 novembre 2015 n’a donné lieu qu’à 60 mariages entre personnes de même sexe.

Mariages LGBT dans le Dakota du Nord

Dakota du Nord : en blanc, aucun mariage LGBT. ©The Bismarck Tribune.

Trois raisons principales expliquent le très faible succès du mariage gay dans le Dakota du Nord :

  • Le fait que des couples de cet État se sont déjà mariés dans des États voisins. Par exemple dans le Minnesota, où le mariage gay est entré en vigueur le 1er août 2013.
  • La peur du qu’en-dira-t-on, dans cet État aux mentalités rurales très conservatrices assorties d’une forte religiosité.
  • Mais aussi et surtout, l’absence de lois et règlements interdisant la discrimination homophobe. En six ans, trois textes de loi visant à protéger les personnes LGBT contre la discrimination ont été retoqués par les parlementaires. Or, se marier signifie aussi divulguer son orientation sexuelle – donc s’exposer à se retrouver à la rue, sans travail ou sans école pour les enfants, dès le jour où le mariage est rendu public.

La Virginie s’enthousiasme pour le mariage gay

Depuis octobre 2014, en Virginie, 3 600 couples gays et lesbiens se sont mariés. Mais la distribution géographique des mariages présente de très fortes disparités.

Dans le nord de la Virginie, seuls 4 % des mariages célébrés depuis octobre 2014 concernent des couples de même sexe, alors même que cette partie de l’État est réputée moins intolérante ou plus friendly. La faiblesse de ce pourcentage tient à la proximité du Maryland et de la capitale Washington, où les homos peuvent se marier respectivement depuis 2013 et 2010.

Dans quelques-unes des principales villes, par exemple à Richmond, Norfolk et Charlottesville, 9 % des mariages émanent de couples homos. La palme revient à la ville de Roanoke, où sur les neuf mois qui ont suivi la légalisation, les mariages gays et lesbiens totalisent un mariage sur neuf. Soit plus de 11 % du total des mariages.

Quelques îlots de résistance subsistent et s’expriment encore ici ou là. Mais à Roanoke, où il n’y a ni plus ni moins de gays qu’ailleurs, la population LGBT semble vouloir plus encore qu’ailleurs tirer un rait sur plusieurs décennies de silence et de placard imposés. La ville de Roanoke était d’ailleurs connue, sous l’ère de l’interdiction, pour son activité gay et lesbienne underground.

Il y a quelques semaines s’est tenu, à Roanoke, le premier salon OneLove du mariage. Le « salon virginien des prestataires du mariage en faveur de l’égalité ». Avec un bouton très visible offert à Human Rights Campaign, comme on le voit ci-dessous.

OneLove Roanoke

Oui, un vrai mariage d'amour 🙂 ©OneLove Oanoke.

Contrairement aux apparences, le salon OneLove émane d’un prestataire… simplement friendly. Il en avait juste assez d’entendre les remarques homophobes d’autres prestataires, d’élus ou de propriétaires de salles.

Plusieurs pasteurs acceptent de marier des couples gays et lesbiens en Virginie. À commencer par le pasteur Joe Cobb, qui a quitté l’Église méthodiste pour faire son propre coming out. Il a déjà béni 50 couples de même sexe, avec parfois quatre unions le même jour.

Philca / MensGo
(via Bismarck Tribune [Dakota] et The Washington Post [Virginie] du 1er décembre 2015)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *