Autotests VIH : retardés en France, effectifs au Royaume-Uni

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Autotests VIH : retardés en France, effectifs au Royaume-Uni

(Blogmensgo, blog gay du 12 juin 2015) Les autotests de dépistage du VIH seront commercialisés en France à partir du 15 septembre 2015 et non pas en juin. Il s’agit du énième report depuis 2014. Au Royaume-Uni, la commercialisation a commencé fin avril 2015.

Ci-dessous, démonstration par BioSure – en anglais mais en vidéo – de son autotest de dépistage du VIH :

France : encore trois mois de retard pour l’autotest d’AAZ

Le fabricant français AAZ affirme vouloir se donner le temps de former des professionnels de santé en nombre suffisant. Les patients s’administrent eux-mêmes le test VIH, mais certains d’entre eux auront sans doute besoin d’éclaircissements pour interpréter les résultats ou pour savoir quoi faire après un test positif.

Le kit sera vendu sans ordonnance entre 25 € et 28 € sous la marque Autotest VIH.

Pour se tester, il suffit de se piquer le doigt avec une lancette de sécurité et de déposer la goutte de sang sur un révélateur. L’efficacité du produit avoisine 99 %, selon AAZ.

Les tests de VIH, qu’ils soient autoadministrés ou administrés par un professionnel, ne détectent le VIH qu’après une période d’incubation comprise entre un et trois mois. Un dépistage sérieux nécessite par conséquent deux tests espacés de trois mois : pour vérifier qu’il n’y a pas eu incubation entre-temps, mais aussi pour s’assurer qu’il n’y a pas eu d’erreur lors du premier test.

Royaume-Uni : l’autotest BioSure est vendu en ligne

Au Royaume-Uni, un autotest de dépistage du VIH a obtenu un marquage CE le 23 avril 2015. L’autotest BioSure est commercialisé en ligne (ici | ici) à l’intention des résidents du Royaume-Uni ; on ne peut pas l’acheter depuis un autre pays, mais le site de BioSure facture aussi des expéditions « en Europe ».

L’autotest britannique coûte environ 30 livres sterling (41 €). Il était auparavant réservé à l’usage des professionnels de la santé, depuis 2006 aux États-Unis et depuis 2013 en Europe.

Une étude menée sur un échantillon de 403 individus montre que 3,2 % d’entre eux n’ont pas été capables d’effectuer le test ou d’en lire les résultats correctement.

Quand il est administré par des professionnels, le kit BioSure produit 0,1 % de faux positifs (VIH détecté à tort) et 0,3 % d’erreur (VIH réel mais non détecté).

L’opération de prélèvement est immédiate et se fait sur un doigt, à l’aide d’une lancette fournie avec le kit. Le dépistage nécessite un quart d’heure et utilise, en guise de révélateur, des bandelettes en papier dans une éprouvette.

Aux États-Unis, les autotests sont autorisés depuis 2012, mais sous la marque OraQuick d’OraSure qui brigue elle aussi une estampille CE dès 2015.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *