Deux expos iconographiques à Montréal pour faire tomber les clichés

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Deux expos iconographiques à Montréal pour faire tomber les clichés

(Blogmensgo, blog gay du 7 mai 2015) En prélude à la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, une initiative intitulée Les alliés s’exposent présente aux Montréalais, du 12 mai au 7 juin 2015, deux expositions iconographiques où des couples ont été créés pour la circonstance.

Affiche : Les  Alliés s'exposent, deux expos à Montréal

Cliquer pour agrandir. ©Fondation Émergence

Sébastien Harrisson questionne l’hétérosexualité dans la peinture

C’est au musée des beaux-arts de Montréal que le dramaturge Sébastien Harrisson exposera une quinzaine de couples dont le regard questionne leur hétérosexualité présumée.

L’exposition « Tomber dans l’œil / Love at first sight » consiste à utiliser des éléments existants (en l’occurrence, des personnages dans des tableaux) et leur construire une histoire à laquelle nul n’aurait songé de prime abord. La scénographie conçue par Harrisson donne ainsi à des regards une focale nouvelle, celle du désir, par le simple fait de montrer ce que pourrait voir un personnage.

Robert Mapplethorpe au Musée des beaux-arts de Montréal

À noter que la programmation du musée brille par son caractère friendly. Les amateurs d’arts graphiques pourront ainsi découvrir quelque 250 pièces du photographe gay américain Robert Mapplethorpe réunies à l’occasion d’une exposition programmée pour l’automne 2016.

Jean Paul Gaultier, encore et toujours

Auparavant, le musée montréalais aura fait découvrir son exposition Jean Paul Gaultier au Grand Palais de Paris (du 1er avril au 9 août 2015) puis à la Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung de Munich (du 9 septembre 2015 au 14 février 2016).
Cette expo a déjà été montée dans huit métropoles du monde entier depuis sa création en 2011 à Montréal. On trouvera, ci-dessous, un aperçu de la scénographie et de l’ambiance lors du premier vernissage à Montréal.

Olivier Ciappa transforme des hétéros en gays et lesbiennes

L’autre expo a un petit air de déjà-vu. Intitulée Les couples imaginaires, cette expo est la version québécoise d’une série photographique imaginée et agencée par l’artiste français Olivier Ciappa. Son expo française avait été vandalisée, en 2013, en pleine polémique sur le mariage gay. L’expo montréalaise sera hébergée par le centre Desjardins.

Factices ou réels, célèbres ou inconnus

Le contexte québécois semble plus dépassionné, mais pas moins délicat. L’expo consistait à photographier une douzaine de couples québécois de même sexe, dont presque aucun ne correspond à un couple réel et où quelques participants seulement sont homosexuels. Olivier Ciappa a également fixé sur son objectif plusieurs couples réels bien connus du milieu LGBT local, par exemple des militants de la fondation Émergence.

C’est le cas, par exemple, de Dany Turcotte (cf. notre article du 9 avril 2009), photographié en compagnie de l’acteur et producteur hétéro Guy A. Lepage.

Parmi les quelques autres personnalités connues en dehors du Québec figurent le poète Jean-Paul Daoust et l’écrivaine Kim Thúy, le chanteur et acteur Dan Bigras et la chanteuse et actrice Mitsou.

Problèmes de couples

En France, Olivier Ciappa avait dû surmonter mille obstacles pour réunir un casting de renom. De nombreuses personnalités lui auront fourni toutes sortes de prétextes plus ou moins crédibles et respectueux pour ne pas en être. On peut s’en faire une idée, ci-dessous, à travers l’interview d’Olivier Ciappa réalisée par la chaîne suisse La Première.

Au Québec, aucun sportif de renom n’a voulu se laisser photographier dans les bras d’une personne de même sexe. C’est dire que l’ouverture des mentalités dans la Belle Province est encore très relative.

Philca / MensGo
(via Le Huffington Post Québec)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *