Quel dialogue entre les pros de la santé et les personnes séropositives ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Quel dialogue entre les pros de la santé et les personnes séropositives ?

(Blogmensgo, blog gay du 19 février 2015) L’association britannique NAM, spécialiste de la communication sur le VIH/sida, organise ces jours-ci un sondage européen en ligne sur la communication entre les professionnels de la santé et les personnes séropositives en Europe.

Le sondage, gratuit et anonyme, est disponible en six langues : anglais, espagnol, français, italien, portugais, russe. En plus d’être anonymes, les réponses sont totalement confidentielles car aucune identification préalable n’est requise.

Sondage NAM pour les séropos

Sondage pour les séropos (cliquer sur l'image).

NAM présentera les résultats synthétiques de cette double enquête à l’occasion d’un congrès scientifique en 2015.

La première question permet de choisir la langue du questionnaire. Le sondage se subdivise en deux questionnaires, l’un à l’intention des personnes séropositives (image ci-dessus), l’autre à l’intention des professionnels de la santé en relations de travail avec des personnes séropositives ou sidéennes (image ci-dessous).

Attention, le questionnaire nécessite environ dix minutes de temps libre. Après avoir coché/rempli une réponse, on passe à la page suivante en cliquant sur Next. Il est possible de revenir à la page précédente en cliquant sur Prev.
Le questionnaire pour les séropos est très précis, alors n’hésite pas à sortir ta dernière ordonnance et tes derniers résultats sanguins si tu n’as pas une mémoire de médecin ou de pharmacien.

Sondage NAM pour les pros de la santé

Sondage pour les professionnels de santé (cliquer sur l'image).

Commentaire. Une partie non négligeable du questionnaire se consacre aux médicaments prescrits par les professionnels de la santé ou utilisés par les personnes séropositives. L’accent mis sur le volet médicamenteux s’explique par le fait que l’étude est cofinancée par le laboratoire pharmaceutique Gilead, bien connu pour ses antirétroviraux vendus à prix d’or. Gilead veut ainsi en savoir plus sur l’efficacité et l’innocuité de ses molécules.

Philca / MensGo
(via courriel de NAM reçu le 16 février 2015)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *