Existrans 2014 réclame un changement d’état civil libre et gratuit

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Existrans 2014 réclame un changement d’état civil libre et gratuit

(Blogmensgo, blog gay du 20 octobre 2014) Plusieurs milliers de personnes ont participé à la 18e marche du collectif Existrans s’est tenue à Paris le 18 octobre 2014. La vigueur des revendications contrastait avec la douceur du climat très estival.

Existrans : site web | page Facebook
STP 2014 : site web

Affiche Existrans 2014

Hollande c'est pas le Pérou, Existrans ne le sait que trop. ©Existrans.org.

Quoi de neuf pour la France entre Existrans 2013 et Existrans 2014 ? « Rien n’a changé », constate le collectif Existrans. Et de réitérer, comme l’an dernier, la nécessité de déposer un projet de loi qui permette enfin aux personnes trans et intersexes de vivre leur vie comme des êtres humains à part entière. Donc sans humiliations médicales, légales, sociales, judiciaires et sans aberrations administratives, psychologiques voire psychiatriques.
En résumé, le changement d’état civil doit devenir libre et gratuit, sans culpabilisation ni condescendance d’aucune sorte, et surtout sans stérilisation forcée.

Les personnes trans et intersexes sont confrontées en France à un vide légal, ou plus exactement à un trop-plein d’absurdités. Le pays autoproclamé des droits de l’homme tarde à transcrire dans sa législation des principes – entérinés notamment par le Conseil de l’Europe et la Cour européenne des droits de l’homme – qui pourtant s’imposent à lui. Aujourd’hui, la France figure parmi les mauvais élèves de l’Union européenne concernant le respect et les droits des minorités sexuelles.

Revendications Existrans 2014

Des revendications à foison. Cliquer pour agrandir. ©Existrans.org.

Existrans dénonce « un immobilisme irresponsable » et « un silence complice » de la part du gouvernement et des parlementaires socialistes, face à une prétendue « Manif pour tous » où les manifestants « peinent à cacher leur transphobie derrière [des] slogans aussi idiots que blessants ».

« Toute cette violence est particulièrement dirigée contre nos existences, contre la diversité des réalités trans et intersexes, contre la réalité de nos corps, de nos identités et de nos vies », déplore Existrans dans un communiqué.

À noter que ce même 18 octobre, là aussi comme chaque année, 90 événements organisés dans 45 villes du monde entier ont célébré la Journée internationale contre la pathologisation des trans, réunie au sein du collectif Stop Trans Pathologization (STP).

Philca / MensGo
(via 20 Minutes du 19 octobre 2014)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *