L’ONU incite les gays à prendre des antirétroviraux à titre préventif

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

L’ONU incite les gays à prendre des antirétroviraux à titre préventif

(Blogmensgo, blog gay du 11 juillet 2014) Un nouveau rapport publié le 11 juillet 2014 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que les populations à fort risque de VIH/sida devraient utiliser une bithérapie antirétrovirale comme méthode supplémentaire de prévention. Supplémentaire, c’est-à-dire sans délaisser le préservatif.

Aids Day 2014, Melbourne

L'Australie reste en lice pour la Coupe du monde antisida. ©Aids2014.org/Samantha Sagona.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) « recommande fortement aux hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes de considérer la prise des antirétroviraux comme une méthode supplémentaire de prévention face au VIH ».
Gottfried Hirnschall, chef du VIH de l’OMS, constate « une explosion de l’épidémie » due à un moindre effort de prévention et à un excès de confiance chez les gays. La recommandation onusienne s’applique aussi à plusieurs populations à risque, dont les prostitués, les transsexuels et les prisonniers. C’est vers ces populations-là que devrait porter l’essentiel des efforts, explique Hirnschall, alors que les gouvernements privilégient le plus souvent une prévention sans cible particulière.

Le simple fait de généraliser les bithérapies préventives (donc en plus du préservatif) ferait diminuer de 20 % à 25 % le nombre des nouvelles contaminations parmi la communauté homosexuelle, soit « 1 million de nouvelles infections [de moins] au sein de ce groupe en dix ans ».

Les gays ont dix-neuf fois plus de risques de contracter le VIH/sida que le reste de la population, selon l’ONU. Surtout en Afrique subsaharienne, où les 35,3 millions de personnes séropositives représentent 71 % des infections au VIH recensées dans le monde entier.

Les nouvelles recommandations de l’ONU vont dans le même sens que plusieurs initiatives nationales. Aux États-Unis, l’administration de la santé publique préconise officiellement l’utilisation préventive d’antirétroviraux pour des groupes à risque tels que les gays.

Journée mondiale contre le sida. Melbourne 2013.

Là-haut, les mânes des victimes du VIH/sida. ©Aids2014.org/Andrew Henshaw.

La publication du rapport onusien intervient à peine dix jours avant l’ouverture de la 20e conférence internationale sur le sida (site | blog) qui se tiendra du 20 au 25 juillet 2014 à Melbourne, en Australie. Le blog gay de MensGo aura l’occasion d’en reparler plus en détails la semaine prochaine.

Philca / MensGo
(via Tribune de Genève et L’Express du 11 juillet 2014)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *