Forte augmentation des actes homophobes en 2013, selon SOS-Homophobie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Forte augmentation des actes homophobes en 2013, selon SOS-Homophobie

(Blogmensgo, blog gay du 13 mai 2014) SOS-Homophobie a reçu 3 517 témoignages d’actes homophobes en 2013, soit 78 % de plus qu’en 2012, selon le rapport 2014 de l’association française.

Rapport 2014 : synthèse | téléchargement (PDF)

Couverture rapport SOS-Homophobie 2014

Lutter contre l'homophobie, c'est aussi lutter contre l'ignorance et la bêtise. Cliquer pour agrandir. ©SOS-Homophobie.

« Jamais l’association n’avait enregistré autant d’actes lesbophobes, gayphobes, biphobes et transphobes qu’en 2013, » résume SOS-Homophobie, qui a eu 20 ans le 11 avril 2014. L’association observe deux modifications parallèles des comportements : d’une part une homophobie plus ouvertement décomplexée voire militante, d’autre part une grande propension des victimes et des témoins à signaler les actes homophobes.

Les signalements avaient déjà augmenté de 27 % en 2012, à mesure que se nouait le débat parlementaire sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe (cf. notre article du 14 mai 2013). Les pics d’alertes, en 2013, ont été enregistrés à l’occasion des trois principales « manifs pour tous » organisées par des mouvances hostiles au mariage gay. La fréquence des signalements aura d’ailleurs été beaucoup plus notable au premier semestre (61 %) qu’au second semestre (39 %) de 2013.

Le rapport 2014 de SOS Homophobie – portant sur les chiffres de l’année 2013 – met en lumière la forte augmentation de l’homophobie sous toutes ses formes. Les actes homophobes se matérialisent par des violences physiques (6 % des cas, en hausse de 54 %) ou verbales (39 %), mais aussi dans le cadre de la famille, de l’entreprise ou du milieu éducatif.

Presque la moitié des témoignages concerne des faits liés à l’internet, qu’il s’agisse d’articles d’information ou de commentaires sur des forums ou sur des réseaux sociaux. Les témoignages relatifs à l’homophobie en milieu scolaire ont eux aussi augmenté de 25 %, après avoir déjà crû de 38 % en 2012.

SOS-Homophobie compte aujourd’hui 18 délégations, dont une pour le siège parisien et les autres en province. L’association de prévention des LGBTphobies, d’aide aux victimes d’homophobie et de lutte pour l’égalité des droits mène en outre de nombreuses actions de sensibilisation en milieu scolaire.

Philca / MensGo
(via toute la presse française du 13 mai 2014, dont Le Figaro et L’Express)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *