La femme à barbe et le footballeur gay

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

La femme à barbe et le footballeur gay

(Blogmensgo, blog gay du 12 mai 2014) Le millésime 2014 du concours de l’Eurovision a été remporté, le 10 mai, à Copenhague, par Conchita Wurst, alias la Femme à barbe. Le même jour, Michael Sam devenait le premier gay assumé à être recruté aux États-Unis par un club de football américain professionnel. Aucun lien entre ces deux actualités, sauf qu’elles ornent cet article d’un titre amusant quoique idiot.

L’Autriche a remporté le concours de l’Eurovision grâce à Tom Neuwirth, 25 ans, travesti et interprète de « Rise Like a Phoenix » sous l’identité scénique de Conchita Wurst (cf. vidéo ci-dessus). Les paroles de la chanson célèbrent la magie de la transformation, qu’on la nomme travestissement ou transformisme. Le point commun entre Tom et Conchita : la barbe que Tom conserve lorsqu’il est Conchita.

Devant un parterre presque entièrement acquis à sa cause, où le drapeau danois flirtait moins avec le rouge et le blanc qu’avec les sept couleurs de l’arc-en-ciel, Conchita Wurst a séduit tant par sa prestation vocale que par sa prestation scénique. Sa superbe robe en lamé or faisait d’elle la plus délicieuse des « saucisses » (car telle est la signification en allemand de Wurst, prononcer vourste).

Conchita Wurst l’a facilement emporté sur tous les autres candidats. Au-delà d’une prestation qui aura fait le buzz, Conchita Wurst défendait surtout des valeurs de tolérance, bien appuyée en cela par la délégation autrichienne et par les organisateurs danois.

Michael Sam, premier joueur gay du football américain professionnel

Michael Sam en vidéo : profil sportif | sa nomination | sa réaction

De l’autre côté de l’océan Atlantique, le club de football américain des St Louis Rams a drafté Michael Sam au 7e tour et en 249e position. Michael Sam, qui avait fait son coming out alors qu’il évoluait dans le championnat universitaire, devient ainsi le premier joueur ouvertement gay à évoluer dans un club professionnel de National Football League (NFL).

Michael Sam est d’abord sorti du placard à titre privé, en août 2013, en se confiant à ses coéquipiers des Missouri Tigers (qui l’ont soutenu dans sa démarche). C’est seulement après qu’il en a informé son père. Le 9 février 2014, il faisait son coming out officiel, devenant ainsi l’un des premiers joueurs du championnat universitaire de football américain à dévoiler son homosexualité.

Le 10 mai, aussitôt après son recrutement par les St Louis Rams, le président Barack Obama lui envoyait un message de félicitations et d’encouragement.

Commentaire. Nul doute que Michael Sam, plus encore que Gareth Thomas ou Jason Collins, est un personnage dont Hollywood voudra s’emparer. À condition que ses premières années chez les pros soient couronnées de succès. Pas gagné d’avance. Mais jouable. Comme un match de foot (mouarf).

Car la vie de Michael Sam est un long fleuve pas tranquille. Il est le seul de sa nombreuse fratrie a être allé en fac et l’un des seuls à ne pas avoir fréquenté la prison.

Plus souriante, voire riante est la vie de Conchita. L’artiste autrichienne partage un point commun avec Michael Sam : avoir dû – étant donné son étiquette peu soluble dans la norme hétéro – prouver son talent plutôt deux fois qu’une.

Le plus drôle, si l’on peut dire, aura été la réaction des autorités russes. Prenant tout au pied de la lettre, les caciques du régime fustigeaient une Europe remplie de femmes à barbe – oubliant que l’on recense infiniment plus de poivrots en Russie (consulter les stats par pays) que de femmes à barbe en Europe.

Plus drôle que plus drôle, façon de parler, l’éditeur russe de Sims 4 vient d’interdire son jeu aux moins de 18 ans, par crainte de tomber sous le coup de la loi russe réprimant la « promotion de l’homosexualité ».

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *