Malte valide le pacs et adopte une Constitution plus friendly

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Malte valide le pacs et adopte une Constitution plus friendly

(Blogmensgo, blog gay du 16 avril 2014) Le Parlement maltais a adopté, le 14 avril 2014, une loi instituant une « union civile » homosexuelle (pacs) et autorisant les couples gay et lesbiens à adopter des enfants. Un amendement constitutionnel contre l’homophobie a aussi été voté.

Ci-dessous, un reportage en maltais sur la soirée historique du 16 avril 2014 à Malte.

Le texte de loi a été voté par 37 voix, à l’issue d’une audience radiodiffusée en direct. Le Parti nationaliste (opposition) et ses 30 représentants ont choisi de s’abstenir : plutôt favorables au pacs, ils étaient nettement moins enthousiastes quant à l’adoption homoparentale. À tout le moins souhaitaient-ils un débat plus approfondi sur cette question.

Par la voix de son chef Simon Busuttil, l’opposition a fait savoir qu’elle ne considérait pas l’adoption comme un droit universel, que c’est l’intérêt de l’enfant qui prime et que par conséquent il fallait plutôt faire deux lois, une sur le pacs et une sur l’adoption d’enfants par des couples homosexuels.

Et Simon Busuttil d’affirmer que la population n’est prête pour l’adoption homoparentale. Un sondage montrerait que 80 % des Maltais sont réticents sur cette question.

Le Premier ministre travailliste Joseph Muscat a répliqué qu’il travaillait pour la minorité, mais aussi pour la majorité de ses compatriotes, au nom du principe d’égalité.

Le Parlement a en outre validé à l’unanimité un amendement constitutionnel visant à protéger les gays contre toute discrimination. L’amendement avait été proposé par l’opposition.

Ci-dessous, un autre reportage en maltais sur l’instauration du pacs (union civile) à Malte.

Aussitôt le texte adopté, un millier de militants et sympathisants LGBT ont envahi Palace Square à La Valette. Plusieurs députés travaillistes les ont rejoints, affichant un arc-en-ciel au revers de leur veston. Le parti écologiste Alternattiva Demokratika a lui aussi salué le vote de la nouvelle loi. À mesure que les députés quittaient le Parlement, le public huait les députés de l’opposition et acclamait les travaillistes.

Des personnalités maltaises ainsi que Gina Abercrombie-Winstanley, ambassadrice des États-Unis, ont participé au rassemblement dans la capitale du plus petit État de l’Union européenne (316 km2 selon Wikipédia). La façade du Parlement a également été illuminée d’un arc-en-ciel, préludant à une fête qui pour certains aura duré jusqu’au bout de la nuit.

Malte est une république où le catholicisme est religion d’État. Le pays est signataire de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, qui proscrit entre autres – de même que la Constitution maltaise – toute discrimination fondée sur l’orientation sexuelle.

Commentaire. L’opposition maltaise semble à la fois plus constructive et moins bornée que les hordes homophobes qui ont tourné la France en ridicule.

On peut mettre la plupart des crispations maltaises sur le compte d’une information lacunaire plutôt que les imputer à un réflexe homophobe.

Philca / MensGo
(via The Raw Story, Le Figaro, 24 Heures et Times of Malta du 14 avril 2014)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *