Berlin inaugure un cimetière pour lesbiennes

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Berlin inaugure un cimetière pour lesbiennes

(Blogmensgo, blog gay du 7 avril 2014) Le cimetière paroissial berlinois Georgen possède officiellement, depuis le 6 avril 2014, un espace spécialement consacré aux défuntes lesbiennes.

Dessin du cimetière lesbien

Ceci est un dessin d’enfant cimetière lesbien. ©Sappho-stiftung.de.

Non loin d’Alexanderplatz, à l’angle de Greifswalder Straße 229 et Prenzlauer Berg, se trouve le cimetière paroissial Georgen I (s’y rendre). C’est là que Sappho-Frauenwohnstiftung, fondation pour le logement des lesbiennes, vient d’inaugurer un espace de 400 m2 spécialement conçu pour accueillir 80 sépultures et urnes funéraires pour couples lesbiens.

Site du cimetière

Le cimetière lesbien, avant d’accueillir ses premières pensionnaires. ©Sappho-stiftung.de.

L’association a déboursé 15 000 euros afin d’aménager les lieux, avec l’accord bienveillant de l’administration du cimetière luthérien. « Nos cimetières sont ouverts à tous ceux qui respectent le règlement de nos cimetières », résume Volker Jastrzembski, porte-parole de l’Église évangélique de Berlin-Brandebourg.

Le nouvel espace funéraire lesbien ne sera pas séparé du reste du cimetière. On pourra même y inhumer des hétéros. L’objectif reste néanmoins de permettre aux couples de lesbiennes de reposer comme elles auront vécu : ensemble.

Photo d'Astrid Osterland

Astrid Osterland, 69 ans, prépare son ultime déménagement. ©Sappho-stiftung.de.

Le projet de Sappho, intitulé Safia et supervisé par Astrid Osterland, a suscité un certain nombre de critiques à Berlin et dans le reste de l’Allemagne. Astrid Osterland explique la triple symbolique de sa démarche : un quartier friendly et branché (Prenzlauer Berg), une plus grande dignité à l’égard de la communauté lesbienne (plus besoin d’enterrements ou de plaques anonymes) et une preuve qu’Église luthérienne et homosexualité ne sont pas incompatibles.

Et l’association Sappho de conclure que c’est là « une autre raison pour faire un voyage à Berlin, même si cela est votre dernier ».

À noter que 70 % des Berlinois préfèrent la crémation à l’enterrement. Les urnes funéraires disposent de 2,9 m2 chacune, contre un espace de 12,6 m2 pour les tombes.

Philca / MensGo
(via Aufeminin.com et L’Express du 6 avril 2014)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *