Croi 2014, conférence internationale sur les rétrovirus à Boston

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Croi 2014, conférence internationale sur les rétrovirus à Boston

(Blogmensgo, blog gay du 4 mars 2014) La 21e Conférence annuelle internationale sur les rétrovirus et les infections opportunistes (Croi 2014) se tient du 3 au 6 mars 2014 à Boston (États-Unis). Le gotha des chercheurs engagés dans la lutte contre le VIH/sida y annoncera notamment les dernières avancées thérapeutiques immédiates ou prévisibles.

Croi 2014 : site officiel (anglais) | infos par Aidsmap (multilingue)

Photo de Boston

À Boston circulent aussi des virus – de grippe et de gastro. 😉 ©Croi 2014.

Boston avait déjà hébergé la conférence il y a trois ans ; on en avait parlé dans cet article du 25 février 2011. Cette année encore, l’association britannique Nam propose une couverture gratuite de l’événement à travers le site spécialisé Aidsmap.

Le site Aidsmap est en anglais, mais on peut s’y abonner gratuitement à des bulletins par email en six langues : anglais, espagnol, français, italien, portugais et russe. Les bulletins seront expédiés pendant la conférence et en dresseront le bilan au cours des quelques jours après la clôture. Au menu de chaque livraison, le résumé des principales contributions et des reportages sur des points plus précis abordés lors de la conférence.

Infos et résumés gratuits

Les non-abonnés doivent s’inscrire pour recevoir les bulletins dans la langue de leur choix (vérifiez que cela n’arrive pas dans votre boîte à spam, comme l’avant-bulletin que je viens de repêcher dans la mienne). Les abonnés des précédentes éditions recevront automatiquement les mises à jour du millésime 2014.

Une appli spécifique est également disponible pour les appareils mobiles sous iOS ou sous Android.

À l’occasion du programme officiel (en HTML [n’est plus en ligne] | en PDF) ou d’une manière informelle dans les couloirs, on évoquera sans doute les effets potentiellement négatifs des autotests à domicile, ou encore les résultats d’une étude néerlandaise sur les causes possibles de la plus grande fréquence statistique des troubles mentaux chez les gays.

Le site officiel de la conférence propose en outre des webcasts quotidiens des principales conférences. La diffusion – uniquement en anglais – associe généralement fichiers audio et diapositives fixes, avec parfois aussi des diapos animées.

Philca / MensGo
(via Aidsmap, courriel du 28 février 2014)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *