53 % des Américains favorables au mariage gay (sondage)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

53 % des Américains favorables au mariage gay (sondage)

(Blogmensgo, blog gay du 26 février 2014) Les Américains sont aujourd’hui beaucoup plus favorables (53 %) qu’hostiles (41 %) au mariage homosexuel, selon un sondage du Public Religion Research Institute rendu public le 26 février 2014. Le taux moyen d’acceptation plafonne toutefois à 48 % dans les États du Sud et à 39 % chez les Noirs.

Le sondage : communiqué | résumé résultats en PDF

Couverture résultats du sondage

Cliquer pour agrandir. ©PRRI.

Quelque 5,1 % des 4 500 Américains sondés se disent gay, lesbienne, bi ou trans. La plupart des répondants multiplient par quatre (avec un chiffre médian à 20 %) la proportion réelle des LGBT au sein de la population américaine. Seuls 14 % des sondés situent correctement la proportion des LGBT à environ 5 %.

Le taux d’acceptation du mariage gay et lesbien a progressé de 21 points depuis 2003, tandis que le taux de rejet perdait 18 points sur la même période. L’ampleur du phénomène est encore plus accentuée concernant les taux de forte acceptation (22 % des sondés contre 9 % en 2003) et de fort rejet (20 % contre 35 %).

En matière d’acceptation, un fossé sépare aujourd’hui les États de l’Ouest (58 %) et du Nord-Est (60) et ceux du Sud (48 %), mais aussi les indépendants (57 %) ou démocrates (64 %) et les républicains (34 %).

Les statistiques au regard des convictions religieuses sont devenues plus nuancées, malgré de nettes divergences. Les plus massivement favorables au mariage gay sont les juifs américains (83 %). Ils devancent maintenant les non-affiliés à une religion (73 %), ces derniers étant les seuls à accepter le mariage homosexuel il y a dix ans.
Le plus faible taux d’acceptation concerne encore les protestants noirs (35 %) et les protestants évangéliques blancs (27 %). En revanche, l’acceptation est aujourd’hui majoritaire chez les protestants classiques (62 %) et chez les catholiques blancs (58 %) et hispaniques (56 %).

C’est surtout parmi les jeunes que le taux d’acceptation est le plus élevé. L’écart varie de 37 % chez les 68 ans ou plus, jusqu’à 69 % chez les 18-33 ans. Cette catégorie des 18-33 ans est elle-même très clivée en fonction des opinions politiques (juste 50 % d’acceptation chez les jeunes républicains) et religieuses (seulement 43 % chez les jeunes protestants évangéliques blancs). Les Noirs de 18-33 ans sont eux aussi beaucoup plus ouverts au mariage homosexuel (59 %) que la population noire dans son ensemble (39 %).

Infographie sondage mariage gay

Cliquer pour agrandir. ©PRRI.

Le taux moyen d’opinions favorables à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels atteint 58 %, contre 38 % en 1999. Les divergences sur ce point concernent à peu près les mêmes catégories et dans les mêmes proportions que pour l’acceptation du mariage entre couples de même sexe.

Les croyants s’imaginent que l’hostilité de leurs coreligionnaires à l’égard du mariage gay est beaucoup plus forte qu’elle ne l’est réellement. De même 58 % des Américains pensent-ils que les groupes religieux instrumentalisent les jeunes d’une manière trop restrictive à l’égard des questions LGBT.

Méthodologie. Entretiens téléphoniques en anglais ou espagnol menés par le Public Religion Research Institute, du 12 novembre au 18 décembre 2013, auprès de 4 509 personnes âgées d’au moins 18 ans. Échantillonnage par méthode aléatoire, redressement en fonction de caractéristiques téléphoniques et démographiques. Sondage financé par la fondation Ford.

Commentaire. Les chiffres ci-dessus corroborent ceux obtenus en mai 2013 par le Pew Research Center (ici). Les principaux paramètres sont aujourd’hui inchangés ou légèrement plus favorables, à l’exception d’une légère régression des taux d’acceptation dans le Nord-est et dans l’Ouest.

On peut donc affirmer, chiffres à l’appui, que l’acceptation du mariage homosexuel aux États-Unis est devenue un phénomène sociétal durable.

Philca / MensGo
(via toute la presse du 26 février 2014)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *