New York célèbre l’inspiration gay de la mode

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

New York célèbre l’inspiration gay de la mode

(Blogmensgo, 23 août 2013) Trois siècles d’influences LGBT sur la mode. Tel est le thème d’une grande exposition rétrospective à New York qui ouvrira ses portes le 13 septembre 2013.

Affiche expo Museum at FIT

New York est à la mode ! ©Fitnyc.edu.

L’expo : en bref | communiqué de presse

Le Museum at FIT (Fashion Institute of Technology) consacre, du 13 septembre 2013 au 4 janvier 2014, une grand rétrospective aux influences de la communauté gay et lesbiennes sur la mode du XVIIIe siècle jusqu’au XXIe siècle, à travers une centaine de tenues complètes. Le titre vaut programme : A Queer History of Fashion: From the Closet to the Catwalk (Une histoire homo de la mode : du placard au défilé).

Yves Saint Laurent, Paul Munroe, Alexander McQueen, Gianni Versace, Jean-Paul Gaultier, Cristobal Balenciaga, Karl Lagerfeld, Domenico Dolce et Stefano Gabbana, John Galliano… Tout un pan de la haute couture internationale émane de stylistes gay que les femmes s’arrachent.

Un homme peut-il devenir styliste sans être gay ? Telle n’est pas la question que (se) pose l’expo new-yorkaise, mais les réponses sont fournies comme si la question avait été posée. La vraie question est double : comment la communauté LGBT a-t-elle influé sur (l’histoire de) la mode, et comment l’histoire a-t-elle influé sur le stylisme (gay et lesbien) ?

Concernant la seconde question, on se doute bien qu’au XXe siècle l’impact du sida aura dépassé très largement celui de la grippe espagnole, de même que les conséquences de Stonewall (1969) furent sans commune mesure avec celles de Chicago (1919).

Entre identification et revendication, la communauté aura mis en exergue des symboles aussi diversifiés que la cravate rouge « fin de siècle » (par ailleurs très prisée des socialistes de l’époque, charnière entre les dix-neuvième et vingtième siècles) ou les harnais de cuir dans les années 1970-1980.

Les commissaires de l’exposition, Fred Dennis et Valerie Steele, insistent sur le fait que la rétrospective s’attache à l’ensemble du corpus stylistique LGBTQ : l’univers gay et lesbien, mais aussi bisexuel, trans et queer. Les modes d’expression et sous-cultures vestimentaires les plus caractéristiques, par exemple le dandysme et l’androgynie, l’uniforme et le cuir, le style drag ou urbain, sont eux aussi évoqués à travers la scénographie plus ou moins chronologique de l’architecte Joel Sanders.

L’expo disposera prochainement d’un site web et d’un livre spécifiques. Un symposium est également annoncé pour les 8 et 9 novembre 2013.

Toujours à New York, on notera que le Brooklyn Museum consacre une exposition à Jean Paul Gaultier, du 25 octobre 2013 au 23 février 2014. Raison de plus pour aller faire un tour dans cette métropole américaine.

Philca / MensGo
(via Le Monde du 21 août 2013)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *