Aux États-Unis, les LGBT ne se marient pas comme des hétéros

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Aux États-Unis, les LGBT ne se marient pas comme des hétéros

(Blogmensgo, 12 juillet 2013) Un mariage gay ou lesbien est-il différent d’un mariage hétéro ? Aux États-Unis, un sondage de The Advocate et The Knot, publié le 28 juin 2013, montre des différences d’approche considérables.

Le sondage, en bref : analyse | infographie

Infographie mariage gay aux États-Unis

Dis-moi comment tu te maries, je te dirai si tu es gay… 😉 Cliquer pour agrandir. ©Theknot.com.

Le sondage de The Advocate et The Knot sur le comportement des couples américains au regard du mariage montre une différence notable entre les lesbiennes et les gays. Ces dames sont beaucoup plus enclines que ces messieurs à respecter les traditions, avec demande en mariage très officielle, cérémonie nuptiale devant l’autel, changement de nom de l’une des deux conjointes.

Les différences gays/lesbiennes restent toutefois mineures par rapport au quasi-fossé culturel qui sépare les LGBT des hétéros dans leur attitude face au mariage. Alors que 76 % des épouses prennent le nom de leur mari, pas moins de 62 % des couples homosexuels ne changent aucun des deux noms à l’issue du mariage.

Mariage traditionnel, mais pas trop

Tout aussi divergente est l’attitude des couples avant le mariage. Si 91 % des couples hétérosexuels plébiscitent demande en mariage et fiançailles officielles, un tel formalisme ne concerne que 58 % des couples homosexuels. Ce chiffre de 58 % inclut certes les 16 % qui font tout dans les règles de la tradition, mais aussi les 14 % qui mettent de la créativité dans leur demande en mariage. De même 40 % des couples LGBT choisissent-ils un mariage « décontracté », contre 16 % des couples hétéro.

On note aussi des différences flagrantes dans le rapport à l’argent. Les couples LGBT sont deux fois plus enclins que les couples hétérosexuels à assumer eux-mêmes leurs dépenses de mariage : 86 % contre 40 %. Peut-être est- ce dû au fait que chez à peine un couple de même sexe sur cinq (19 %) on demande la main du futur conjoint à ses futurs beaux-parents, tandis que chez les hétéros, deux couples sur trois (67 %) respectent cette tradition.

Les dissemblances constatées par le sondage de The Advocate et The Knot concernent par ailleurs l’officiant du mariage et la lune de miel. Quand les hétéros américains pratiquent plus volontiers le mariage religieux, les homos préfèrent s’adresser à un juge de paix. Et les gays et lesbiennes, s’ils sacrifient moins à la tradition de la lune de miel, y consacrent plus d’argent.

Philca / MensGo
(via The Advocate et The Knot du 28 juin 2013)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *