Bombay Talkies fête les 100 ans de Bollywood par un baiser gay

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Bombay Talkies fête les 100 ans de Bollywood par un baiser gay

(Blogmensgo, 3 juin 2013) Le film Bombay Talkies, qui salue le centenaire du cinéma indien et montre son impact sur la vie quotidienne des gens, aborde des thèmes comme l’identité de genre et l’amour entre deux hommes. L’un des quatre courts-métrages qui composent ce film contient même un baiser gay, l’un des tout premiers dans un film indien grand public.

Bombay Talkies : pages Facebook | Cannes 2013 | Wikipedia (UK)

Ci-dessous, la bande-annonce de Bombay Talkies :

Le court-métrage « Ajeeb Dastaan Hain Yeh » de Karan Johar raconte l’histoire d’un jeune gay, Avinash (Saqib Saleem), et d’un gay inassumé, Dev (Randeep Hooda). Avinash effectue un stage dans le magazine où travaille Gayatri, épouse de Dev. Gayatri n’est pas choquée lorsque Avinash lui dit être homosexuel et elle l’invite à dîner avec son mari, sans se douter qu’elle fera naître entre les deux hommes une relation où le premier baiser ne se fera pas sans douleur… physique.

Affiche Bombay Talkies

À Bollywood, un cinéma parlant (talkies) presque le gay dans le texte. ©DR.

La réalisatrice Zoya Akhtar évoque, dans son court-métrage « Sheila Ki Jawaani », l’histoire d’un garçon de 12 ans qui veut devenir danseur alors que son père investit tout son argent pour faire de son fils un grand footballeur. Dès que ses parents ont le dos tourné, le garçon se travestit en fille et se met à danser.

Randeep Hooda est considéré comme un sex-symbol hétéro en Inde. Son baiser avec Saqib Saleem aurait toutefois été salué par des applaudissements dans les salles de cinéma indiennes, selon Nitin Karani, défenseur des droits de la communauté LGBT.

L’Inde ne brille pas par son ouverture à la diversité sexuelle et son cinéma national met rarement des gays ou lesbiennes à l’écran en tant que tels, sauf à des fins de caricature. Dans ce dernier cas, les gays sont présentés soit comme des folles soit comme des briseurs de couples hétérosexuels.

Affiche Honeymoon Travels

Chouette, un mariage sans homophobie pendant la lune de miel… ©Honeymoon Travels.

Seuls quelques films grand public avaient jusqu’à présent traité de sujets LGBT. Ainsi en 2007 Honeymoon Travels Pvt Ltd racontait-il le voyage de noces low-cost de six couples, soit douze personnes dont deux rêvant de former un couple homosexuel.

Que deux réalisateurs de renom aient choisi d’aborder des thématiques LGBT dans Bombay Talkies relève plus de l’exception que de la règle dans ce pays où le conservatisme des mœurs reste vivace. Les acteurs et actrices connus ne souhaitent généralement pas mettre en danger leur carrière en interprétant des rôles de gays ou de lesbiennes « à part entière », c’est-à-dire non caricaturaux.

Commentaire. Si Bombay Talkies cède au cliché du gay briseur de ménage, c’est peut-être pour paraître plus « crédible ».

Difficile de faire une bande-annonce pour une mosaïque de quatre courts-métrages. Celle de Bombay Talkies manque de cohérence, mais elle offre des images somptueuses et surtout une musique sublime.

Philca / MensGo
(via toute la presse du 2 juin 2013, dont Romandie.com, Le Point et TF1)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *