L’Église d’Écosse accepte l’ordination d’homosexuels

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

L’Église d’Écosse accepte l’ordination d’homosexuels

Photo de clergymen et de clergywomen :)

L'Église d'Écosse n'est sponsorisée ni par H&M ni par Zara. ©Church of Scotland.

(Blogmensgo, 22 mai 2013) L’Église presbytérienne d’Écosse, réunie le 20 mai 2013 en assemblée générale annuelle, s’est prononcée par 340 voix contre 282 en faveur de l’ordination de gays et lesbiennes. L’entrée en vigueur et les modalités du texte seront définies par l’assemblée générale de 2014.

En 2011, cette même assemblée générale avait déclaré un moratoire sur les ordinations de ministres du culte homosexuels, tout en acceptant les ministres ouvertement gay ou lesbiennes ayant été nommés avant 2009.

La motion retenue en 2013 affirme que l’homosexualité est à la fois conforme et contraire à la doctrine de l’Église, et que chaque communauté (conseil presbytéral) sera par conséquent libre de l’accepter ou de la refuser.

Tout et son contraire

De fait, la motion adoptée revient à dire que l’homosexualité est contraire à « la doctrine historique et actuelle de l’Église et [à] sa pratique », mais elle « autorise les conseils presbytéraux qui souhaitent se démarquer de cette doctrine et de cette pratique à le faire ».

Cette motion a finalement été préférée aux trois motions en lice, qui proposaient soit de refuser l’ordination de ministres du culte homosexuels, soit d’accepter leur ordination, soit d’accepter l’ordination de gays et lesbiennes tout en autorisant certaines communautés à refuser toute ordination d’homos.

Un seul clergyman ouvertement gay en Écosse

Scott Rennie est aujourd’hui le seul ministre du culte ouvertement homosexuel au sein de l’Église d’Écosse. Il salue ce « compromis qui résulte d’une initiative de l’aile traditionaliste de l’Église » pour l’espace qu’il ouvre aux ministres du culte gay et lesbiennes.

Commentaire. Ces braves clergymen écossais sont épris de jésuitisme. Ainsi cette décision réussit-elle l’exploit de ménager la chèvre et le chou, d’être votée et aussitôt reportée aux calendes écossaises, de satisfaire les homophobes et les homosexuels.

Autre preuve de jésuitisme dans le Livre bleu 2013 de l’assemblée générale (en PDF, cf. page 20). On y « réaffirme l’opinion de l’assemblée générale de 2011 selon laquelle l’homophobie est un péché, tout en affirmant que n’est pas homophobe l’expression d’une opinion selon laquelle les actes homosexuels sont contraires à la volonté révélée de Dieu ». Et l’on y « reconnaît qu’une orientation homosexuelle, en soi, n’est pas un obstacle aux responsabilités dans l’Église, y compris le ministère du Verbe et de la communion, le diaconat et l’aînesse ».

Il faudrait donc se réjouir de cette assemblée générale chèvre-et-chou ? Autant se réjouir d’un verre à moitié plein ou à moitié vide. Le verre presbytérien, selon moi, est aux trois quarts vide. Il relève d’un tour de passe-passe qui consiste à dire que l’homosexualité n’est pas acceptable sauf pour ceux qui considèrent qu’elle l’est.

Bref, il en faudra beaucoup plus pour me convertir. 😛

Philca / MensGo
(via AFP et Le Monde du 21 mai 2013)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *