Débat public sur l’adoption homoparentale à Montreux

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Débat public sur l’adoption homoparentale à Montreux

Logo VoGay

À Montreux ça va jaser… 😉 ©Vogay.ch.

(Blogmensgo, 17 avril 2013) Le casino Barrière de Montreux va accueillir un débat public sur l’adoption homoparentale dans la soirée du 18 avril 2013 (donc demain jeudi). La rencontre est organisée autour de deux personnalités : Florent Jouinot (association VoGay) et Grégory Logean (parti UDC).

Thème
Adoption par les couples homosexuels : acte d’amour vrai ou perversion sociale ?
Lieu
Casino Barrière, rue du Théâtre 9, Montreux (Suisse)
Horaires
Le 18 avril 2013, de 20 h 15 à 22 h. Entrée libre. Soyez ponctuels !

Les deux invités parleront chacun pendant dix minutes, puis ils s’expliqueront sur des questions précises avant de répondre aux questions de la salle.

Florent Jouinot est un responsable de Vogay, association vaudoise de personnes concernées par l’homosexualité.
Le député Grégory Logean siège à l’UDC, après avoir longtemps coprésidé la section Jeunes UDC du Valais romand. Le parti d’extrême droite et son membre influent militent ostensiblement contre la reconnaissance de l’homosexualité et contre la visibilité des gays et des lesbiennes, quitte à multiplier les déclarations à l’emporte-pièce.
Logean, dont le contentieux avec la communauté LGBT ne date pas d’hier (cf. notre article du 9 novembre 2010), a toujours été soutenu par les instances de son parti, même ce mois-ci.

Le Vaudois et le Valaisan n’auront sans doute ni points communs ni atomes crochus à partager. Peut-être parce qu’ils représentent des cantons fort dissemblables. Plus sûrement parce que l’un fournira des chiffres, des faits et des éléments vérifiables et vérifiés, quand l’autre apportera des arguments fondés sur la peur, l’ignorance et l’irrationnel. Espérons que ce casting explosif suscitera un débat constructif.

Autre casting explosif : Erwan Binet (PS) et Hervé Mariton (UMP), dont je n’ai pu voir aujourd’hui même que la toute fin du débat sur La chaîne parlementaire. Mariton était remonté comme une pendule suisse, mais il sonnait l’heure toutes les secondes avec sa voix haut perchée qui ne laissait pas Binet en placer une.

Philca / MensGo
(via courriel de VoGay)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *