Apple rejoint le camp des pro-mariage gay

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Apple rejoint le camp des pro-mariage gay

Photo de Tim Cook

Tim Cook, patron d’Apple, dans le camp du mariage gay ? Rien d’étonnant pour nous. ©Apple.com/DR.

(Blogmensgo, 28 février 2013) Apple et la banque Morgan Stanley se sont ralliés à une soixantaine de grandes entreprises réunies au sein d’un collectif qui milite pour le mariage homosexuel. Ce collectif transmettra un mémorandum à la Cour suprême des États-Unis dans une affaire visant à invalider la Proposition 8 (qui proscrit le mariage gay en Californie). Un autre collectif de 250 employeurs déposera un mémorandum auprès de la Cour suprême dans une affaire visant à déclarer fédéralement inconstitutionnelles les lois anti-mariage gay.

Pour mémoire, c’est à partir du 26 mars 2013 que la Cour suprême étudiera la constitutionnalité de la Proposition 8 et de l’actuelle loi fédérale sur le mariage (cf. notre article du 10 décembre 2012).

Apple et Morgan Stanley ont donc rejoint le collectif unissant Facebook, Intel, eBay, Barnes & Noble, Nike, Panasonic, Xerox et des dizaines d’entreprises dont bon nombre opèrent dans le high-tech. Tous ensemble, ces cadors du business américain expliqueront dans leur mémorandum que les lois qui dans 41 États de l’Union interdisent le mariage homosexuel sont de nature à saper le climat des affaires et à réduire l’embauche de collaborateurs compétents.

Des personnalités républicaines vont elles aussi présenter un mémorandum favorable au mariage gay, bien que leur parti y soit majoritairement hostile. Parmi ces personnalités figurent six anciens gouverneurs : du Massachusetts (Paul Cellucci, Jane Swift et William Weld), du New Jersey (Christine Todd Whitman), du Nouveau-Mexique (Gary Johnson) et de l’Utah (Jon Huntsman Jr).

[Update du 1er mars 2013. Au total, pas moins de 172 députés et 40 sénateurs ont déposé un mémorandum hostile à la Proposition 8 sur le bureau de la Cour suprême.]

L’actuelle loi fédérale sur le mariage (Doma) stipule en sa section 3 que le mariage se fait nécessairement entre un homme et une femme. Contre cette vision très homophobe du mariage, un collectif de 250 employeurs (grandes entreprises, cabinets juridiques, municipalités et collectivités territoriales) va lui aussi présenter son propre mémorandum aux neuf sages de la Cour suprême fédérale.

Les juges de la Cour suprême tiennent rarement compte des mémorandums non officiels, mais ils ne les écartent pas non plus a priori.

À l’heure où j’écris ces lignes, l’administration Obama n’avait pas encore pris position. Il n’est pas exclu qu’elle se range officiellement dans le camp des partisans du mariage entre personnes de même sexe.

Philca / MensGo
(via toute la presse du 27 février 2013, dont Bloomberg)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *