Fuck Positive remet le VIH dans le débat (et la bite dans sa capote)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Fuck Positive remet le VIH dans le débat (et la bite dans sa capote)

Capture d'écran site Fuck Positive

La meilleure technique de safer sex : la fidélité. ©Fuckpositive.ch.

(Blogmensgo, 27 février 2013) L’association Aide suisse contre le sida a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation au VIH et à la lutte contre la discrimination des séropositifs. Intitulée Fuck positive, cette campagne veut informer l’entourage des séropos, mais aussi les gays en général et les séropos en particulier.

Fuck positive : français | allemand | italien | anglais

La séropositivité « reste un tabou dans la communauté gay » et il est nécessaire de « donner une nouvelle image positive mais réaliste du VIH », préviennent les concepteurs de cette campagne. Fuck positive et le site www.fuckpositive.ch veulent par conséquent aider les gens à s’engager dans cette voie et à décrisper les mentalités.

Le site rappelle d’emblée quelques grands principes de prophylaxie (développés ici [lien retiré du Web]), le premier d’entre tous étant qu’il faut mettre une capote pour baiser, la baise sans capote étant réservée à des cas très spécifiques. En effet, un séropo récent est vingt à cent fois plus contagieux.

Outre la vente d’un t-shirt American Apparel estampillé « Fuck positive » (on peut en voir dans la galerie photo [URL périmée]), les internautes sont invités à mener des prendre des engagements en matière d’écoute, de dialogue et de prophylaxie. Le militantisme positif consistera par exemple à s’engager en avril 2013 dans la campagne Break the Chains visant à rompre la chaîne du VIH/sida en Suisse, comme ce fut déjà le cas l’an dernier (cf. notre article du 7 mars 2012).

Bandeau Croi 2013

Croi ! Croi ! Même si tu n'es pas croyant… ©Retroconference.org.

À noter par ailleurs que la 20e Conférence internationale sur les rétrovirus et les infections opportunistes (Croi 2013) se tient à Atlanta, du 3 au 6 mars 2013. Quelque 400 médecins et chercheurs y feront état des dernières avancées en matière de recherche, notamment la quête d’un vaccin préventif ou curatif et les perspectifs d’éradication de la pandémie (programme).

Et comme d’habitude, l’association britannique NAM consacrera un site spécial à la conférence Croi 2013. On pourra notamment s’y abonner à un bulletin gratuit (six langues proposées) résumant les principaux éléments de la conférence.

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *