Les prêtres gay anglicans peuvent devenir évêques à condition d’être chastes

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Les prêtres gay anglicans peuvent devenir évêques à condition d’être chastes

Photo de cérémonie anglicane

Y a pas photo : Dieu est amour, ses officiants en sont le négatif. ©Churchofengland.org.

(Blogmensgo, 5 janvier 2013) L’Église anglicane britannique autorise depuis le 4 janvier 2013 les prêtres gay en « partenariat civil » (version locale du pacs) à devenir évêques, sous réserve d’être chastes. La décision ne s’applique ni aux femmes (qui n’ont pas le droit de devenir évêques) ni aux hétérosexuels. Auparavant, les seuls gays théoriquement susceptibles de devenir évêques devaient impérativement être des célibataires non pacsés.

La décision d’accepter des évêques gay pacsés a été prise en décembre 2012. « Les prêtres [pacsés] qui se conforment à l’enseignement de l’Église sur la sexualité sont susceptibles d’être candidats à l’épiscopat », précise un communiqué de l’Église anglicane.

Les gays et lesbiennes peuvent, depuis 2005, officier comme prêtres de l’Église anglicane à condition d’être à la fois pacsés et abstinents.

La décision d’accepter l’ordination d’évêques gay a été diversement commentée au sein de la hiérarchie anglicane : les progressistes y voient une avancée, les traditionnalistes y voient un danger.

Commentaire. Une religion qui interdit aux femmes de briguer les mêmes charges et honneurs qu’un homme, une religion qui interdit aux lesbiennes de briguer les mêmes charges et honneurs que les gays, une religion qui interdit aux évêques gay les mêmes droits que ceux des évêques mariés, une religion qui interdit aux prélats ou prêtres gay de vivre pleinement leur sexualité alors que leurs homologues hétérosexuels peuvent forniquer comme bon leur semble – une telle religion n’est rien d’autre qu’un vecteur actif de discrimination, d’homophobie, de ségrégation, d’apartheid.

Philca / MensGo
(via Le Figaro et Le Monde du 4 janvier 2013)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *