Arosa Gay Ski Week, le bonheur gay est dans le ski

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Arosa Gay Ski Week, le bonheur gay est dans le ski

Photo Arosa Gay Skiweek

Arosa, le village où la neige est plus friendly… ©Arosa Gay Ski Week.

(Blogmensgo, 23 novembre 2012) Est-il possible de combiner (nordique) le ski, la neige, l’exotisme helvète, le piano, les vacances, la bonne humeur, la fondue au fromage et un univers LGBT ? La réponse est : oui, ça s’appelle Arosa Gay Ski Week. Arosa, car c’est le nom d’un village des Grisons ; gay, car l’événement s’adresse aux gays et lesbiennes ; ski, car la glisse du jour met en forme pour la glisse de la nuit (rire colossal) ; week, car ça se passe du 6 au 13 janvier 2013.

Arosa Gay Ski Week : site web | page Facebook

On a déjà plusieurs fois évoqué l’événement annuel sur ce blog, par exemple ici et ici. Arosa, c’est par excellence l’événement qui rassemble les plus chanceux et les moins chanceux. Pour l’édition 2012, le plus chanceux était aussi le moins chanceux : il s’agissait de Paul-André, à la fois gagnant veinard de notre grand jeu-concours et gagnant déveinard d’une semaine sans skier à cause d’une mauvaise chute.

Affiche Arosa

Ski tous niveaux, du débutant habillé au sportif déshabillé. ©Arosa Gay Ski Week.

Photo de dragqueens à Arosa

« Nous avons inventé le dragski ! » ©Arosa Gay Skiweek.

L’an dernier, 400 participants venus de 30 pays ont passé une semaine à skier, manger, rire et faire la fête. Cette année, le chanteur gay américain Josey Greenwell sera la principale attraction sonore en dehors des animations tonitruantes (avec un DJ différent chaque jour). Côté plus visuel que sonore, des gogo danseurs et un bal tout en blanc sur fond blanc signifieront la dispersion des troupes. Entre-temps, on pourra réconcilier les choses de l’esprit (avec un récital associant les pianistes français Michel Dalberto – un habitué des lieux – et serbe Boris Radulović) et les choses du corps (avec la fondue au fromage).

Pour en savoir plus, on consultera le programme de la semaine, long comme une page web.

Quant aux tarifs, ils varient en fonction du pass événementiel choisi et de l’hébergement chez l’un des dix hôteliers partenaires.

Arosa la nuit

Arosa, journées blanches et nuits roses (et vice-versa). ©Arosa Gay Ski Week.

Philca / MensGo
(via communiqué Arosa Gay Skiweek)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *