La Suisse interroge à nouveau les gays sur leur perception du VIH/sida et des IST

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

La Suisse interroge à nouveau les gays sur leur perception du VIH/sida et des IST

(Blogmensgo, 11 septembre 2012) L’Institut universitaire de médecine sociale et préventive de Lausanne (IUMSP) organise Gaysurvey 2012, « enquête nationale sur les comportements et les attitudes face au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) des hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes ». Toi aussi, tu peux y participer afin d’améliorer les efforts de recherche et de prévention !

C’est la dixième fois en vingt-cinq ans que l’Office fédéral de la santé publique, commanditaire de l’opération, fait ainsi réaliser un état des lieux sur le VIH/sida, les autres IST et la manière dont ces maladies sont vécues ou perçues en Suisse. On a évoqué ici même une précédente étude Gaysurvey dans notre article du 17 septembre 2009.

Bandeau Gaysurvey 2012

Pour participer au sondage, clique sur ce bandeau ! ©DR.

Sondage en français | Umfrage in deutscher Sprache

Le questionnaire est strictement anonyme, c’est-à-dire que l’identité de l’internaute n’est pas demandée, que son adresse IP n’est pas stockée et que le serveur administrant le sondage n’injecte aucun cookie dans son navigateur.

Gaysurvey 2012 s’adresse à trois catégories de personnes : soit des hommes attirés par les autres hommes, soit des hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes, soit des personnes transgenre. Attention, l’enquête s’adresse exclusivement aux hommes vivant en Suisse.

Le questionnaire en français nécessite vingt à trente minutes de temps libre. Anonymat oblige, on ne peut pas sauvegarder un questionnaire pour finir d’y répondre plus tard. Mieux vaut donc s’y atteler le soir ou le week-end, à tête reposée.

L’enquête Gaysurvey 2012 vise à optimiser les efforts de prévention et de communication relatifs au VIH/sida et aux IST en Suisse. C’est pour cela que les scientifiques à l’origine de l’opération souhaitent mieux connaître le mode de vie, les facteurs de risque, les éléments de prévention et les attentes de personnes potentiellement plus concernées, d’une manière directe ou indirecte, par ces thématiques.

Les curieux et les chercheurs peuvent aussi consulter les résultats de Gaysurvey 2009 (fichier PDF).

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *