Les livres gay à l’assaut du numérique (3)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Les livres gay à l’assaut du numérique (3)

(Blogmensgo, 22 août 2012) Troisième et dernier volet de notre série d’articles sur les livres gay publiés en version numérique. Après diverses considérations sur quelques tendances, puis sur quelques éditeurs, place maintenant à des livres repérés au hasard de mes pérégrinations sur le Web marchand.

Rappel : Préliminaires | 1er volet | 2e volet

Photo de Mika

Après son coming out, Mika lira-t-il sa bio d'un autre œil ? ©Instinct.

Comme chez Disney, on peut désormais tirer la queue à Mickey Mika puisque le jeune chanteur a fait son coming out en août dans le magazine Instinct daté de septembre 2012. C’est en ce même mois d’août que les éditions Archipel ont choisi de ressortir en version numérique la biographie Mika, que Brigitte Hemmerlin et Vanessa Pontet avaient publiée en version papier il y a deux ans. On présume que l’ebook ne mentionne pas le coming out de Mika, mais la coïncidence valait d’être notée.

La vie de Rudolf Brazda aura inspiré plus d’un auteur. Cette fois-ci, son souvenir renaît sous la plume de Christian Biteau, dont l’ouvrage est sobrement intitulé Le triangle rose (en ePub chez Feedbooks et chez ePagine).

Livre Le triangle rose

Rectangle bleu pour triangle rose. ©Feedbooks.

Malgré les apparences, ce livre n’est pas une biographie mais « un roman basé sur les conditions de vie réelles des déportés dans le camp de concentration d’Oranienburg-Sachsenhausen, au nord de Berlin ». À noter que ce bref roman de 140 pages semble être le reprint d’un livre publié en 2009 et aujourd’hui épuisé. À noter aussi que la version numérique est proposée sans DRM et qu’elle coûte deux fois moins cher (6,99 euros) que la version papier. Enfin un éditeur qui a compris la différence entre les deux supports !

Calmann-Lévy réédite en ce mois d’août les mémoires d’un autre grand nom de la déportation homosexuelle : Pierre Seel. Publié pour la première fois en 1994, Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel laisse désormais le choix entre une version papier à 15,90 euros et une version numérique à 10,99 euros. Un tiers moins cher, voilà qui serait encore plus appréciable si l’éditeur n’imposait pas son satané DRM.

Autre grand disparu, Guy Hocquenghem. Le désir homosexuel avait marqué l’histoire de la communauté LGBT lors de sa parution en 1972. Après une réédition en 2000, Fayard en propose depuis juillet 2012 une version numérique. Mais avec deux bémols : seulement un quart de ristourne par rapport à la version papier (11,99 euros en ePub contre 16,80 euros en papier) et présence intempestive de DRM.

Livre Men Overboard

Mise en abyme : c'est l'histoire d'un touriste qui lit l'histoire d'un touriste qui… ©Beau to Beau Books.

Et pour terminer, voici un livre en anglais qui m’a immédiatement fait penser à Janderson, le gagnant de notre grand concours estival (je reviendrai bientôt sur la croisière de rêve qu’il a remportée). À cause du titre : Men Overboard (Des hommes à la mer !)

Ce roman de James Brock, publié par les éditions Beau to Beau Books, est disponible outre-Atlantique depuis la mi-juillet 2012 en version numérique (chez B&N à 0,99 dollar | chez Amazon.com à 1,09 dollar). Soit une bouchée de pain par rapport à la version papier (8,99 dollars).

Bonne lecture !

Philca / MensGo

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *