65 % des Français favorables au mariage gay

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

65 % des Français favorables au mariage gay

(Blogmensgo, 16 août 2012) Un sondage Ifop rendu public le 14 août 2012 suggère que 65 % des Français sont favorables au mariage homosexuel tandis que 53 % sont favorables à l’adoption homoparentale. Par rapport au même questionnaire administré il y a un an, l’idée du mariage gay a progressé de 2 points de base et celle de l’adoption par des couples homosexuels a régressé de 5 points (cf. notre article du 1er juillet 2011). L’adoption homoparentale bénéficie d’un soutien nettement plus favorable des femmes (59 %) que des hommes (47 %).

Sondage Ifop

Ce que les cathos pratiquants pensent des homos n'est pas flatteur… pour le catholicisme. ©Ifop.

Sondage Ifop : synthèse en HTML | résultats en PDF

Le mariage gay recueille 20 points de base de moins parmi les catholiques pratiquants, où il plafonne à 45 %. Quant à l’adoption homoparentale, seuls 36 % des cathos pratiquants y sont favorables. Chez les catholiques non pratiquants, le taux d’avis favorables est respectivement de 61 % et 49 %.

Plus la population est âgée, moins elle est favorable à la cause homosexuelle. Alors que les moins de 35 ans soutiennent le mariage à 79 % et l’adoption à 66 %, les 65 ans ou plus ne le sont qu’à 44 % et 37 %.

Les sympathisants de la droite traditionnelle sont 54 % à refuser le mariage homosexuel alors que 81 % des socialistes l’acceptent. Le clivage est tout aussi profond au sujet de l’adoption homoparentale, avec respectivement 38 % et 68 % d’avis favorables.

C’est dans ce contexte que le cardinal André Vingt-Trois et l’épiscopat français ont demandé aux prêtres d’inclure dans leur sermon du 15 août (fête de l’Assomption) une lettre aux fidèles réclamant que les enfants « cessent d’être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère ». Ce message prônant la famille traditionnelle (c’est-à-dire exclusivement hétérosexuelle) intervient au moment même où le gouvernement français prépare des lois favorables au mariage entre personnes de même sexe et à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels.

Des prêtres ont refusé de lire le texte, le jugeant trop politique, trop polémique ou trop hostile aux droits des gays et lesbiennes.

Méthodologie. Sondage Ifop réalisé pour La lettre de l’opinion et administré en ligne, du 9 au 13 août, auprès d’un échantillon de 2 000 personnes âgées d’au moins 18 ans. Méthode des quotas.

Commentaire. Ma mère et ma grand-mère, cathos pratiquantes jusqu’à l’intégrisme, intolérantes jusqu’au fanatisme, militantes jusqu’à l’homophobie, ont toutes deux assisté le 15 août à la messe d’un prélat connu pour ses prises de position ultraconservatrices et homophobes. Je ne donnerai ni le pseudo de ce monsieur (lequel n’a jamais explicitement condamné les dérives pédophiles constatées parmi ses coreligionnaires ni la mansuétude de leur hiérarchie à propos de leurs errements), ni le nom de sa paroisse, ni même celui de son obédience. Mais si le paradis auquel il croit existe, j’espère simplement qu’il y connaîtra le sort qu’il mérite. Fin du sermon.

Philca / MensGo
(via Le Figaro du 14 août, NouvelObs.com du 15 août [sondage, messe])

2 réponses

  1. Sophie

    Ces résultats ne m’étonnent pas du tout, surtout les chiffres concernant les catholiques pratiquants. Ils reflètent leur état d’esprit, mais je pense que la cause gay avancera de toute manière.

  2. Enfin un vrai sondage représentatif et non pas une simple question posée sur des sites comme le blog d’Antoine Bordier ou Europe 1. Quand une étude est menée avec sérieux comme on peu imaginer que c’est le cas avec Ipsos on constate que les français sont pour le mariage pour tous !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *