Mi-juin 2012, week-end de Gay Pride

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Mi-juin 2012, week-end de Gay Pride

Photo de la WonderWorld Pride à Zurich

(Blogmensgo, 18 juin 2012) Le week-end de la mi-juin aura sans doute été le plus fourni de l’année 2012 en matière de Gay Pride. Sélection difficile, exhaustivité impossible. J’ai finalement choisi… de ne pas choisir et de me limiter à une recension par le petit bout de la lorgnette.

La Pink Parade de Nice entre dans la légende

Photo de la WonderWorld Pride à ZurichL’égalité des droits était un slogan commun à nombre de Gay Pride. La 9e Pink Parade de Nice n’a pas fait exception à la règle. Quelque 5 000 personnes selon la police – donc sans doute un peu plus dans les faits – ont réclamé « L’égalité, maintenant ! » le 16 juin 2012, c’est-à-dire la veille du second tour des élections législatives françaises. Une manière de rappeler aux futurs élus de la nation que la France, avec son pacs minimaliste, n’est guère en pointe dans ce domaine.

Pourquoi ai-je choisi d’évoquer Nice ? D’abord pour rappeler que le centre LGBT niçois n’a été inauguré qu’il y a tout juste plus d’un an par un maire et ministre, Christian Estrosi, auparavant peu susceptible d’être présenté comme positivement gay-friendly. Mais aussi et surtout, pour saluer cette formidable légende d’une photo de l’Agence France-Presse montrant des gens déguisés et grimés. « Des personnes participent à la Pink Parade de Nice », explique la légende signée Valery Hache, de l’AFP. Des légendes aussi drôles, sympa et respectueuses, j’en redemande. Chapô bas, monsieur l’agencier !

 

La Marche des visibilités de Strasbourg met l’égalité des droits en plein soleil

« 2012, l’égalité n’attend plus », tel était aussi le slogan de la 11e Marche des visibilités organisé par FestiGays, collectif LGBT de Strasbourg. La métropole alsacienne aura vu défiler 12 000 à 14 000 personnes le 16 juin 2012 (cf. vidéo ci-dessous).


Marche des Visibilités : forte participation à Strasbourg © France3 Alsace

Pendant plus trois heures, le cortège aura été la cible des décibels et des rayons de soleil. Ceux qui n’avaient ni bouchons d’oreille ni pare-soleil en garderont un souvenir durable.

 

Gay Pride de Lynn, minuscule deviendra grande

La ville de Lynn, située dans le Massachusetts non loin de Boston, revendique près de 90 000 habitants. Il lui a fallu quand même attendre le 16 juin 2012 pour vivre sa première Gay Pride, organisée par une association gay-friendly, Arts After Hours. Cette manifestation a dépassé les attentes des organisateurs : une centaine de participants. Seuls quelques bars offrent à la communauté homosexuelle locale la possibilité de se réunir en cours d’année. Mais jusqu’à présent, point de festivités à grande échelle.

Photo de la WonderWorld Pride à Zurich

 La Gay Pride s’est toutefois résumée à un barbecue géant avec apéro, musique et arc-en-ciel de ballons gonflables. Pas de chars ni de défilé cette année, mais des plans auront sans doute germé pour une Gay Pride à part entière dès l’an prochain. L’événement 2012 aura néanmoins permis aux gays et lesbiennes de comprendre qu’ils sont en mesure de participer à la revitalisation de leur ville, dont le centre-ville (équivalent américain des banlieues européennes) aurait grand besoin.

 

La Gay Pride entre dans les mœurs en Croatie

La 11e Gay Pride de Zagreb a rassemblé quelque 2 000 personnes, le 16 juin 2012, autour de slogans réclamant « égalité, dignité et visibilité pour les homosexuels et leurs familles » ou proclamant que « la haine n’est pas une valeur familiale ».

Photo de la WonderWorld Pride à Zurich

Il s’agissait ainsi de contrer les arguments d’organisations intégristes ou catholiques, selon qui les gays et lesbiennes portent atteinte à l’intégrité des valeurs familiales. Le ministre des Affaires étrangères, Vesna Pusic, a choisi son camp en prenant part au défilé, qui s’est terminé par un grand concert en plein air.

Le nombre de participants – selon les chiffres officiels de la police, mais à multiplier par deux selon les organisateurs et les médias – était comparable à celui de l’an dernier, de même que la quiétude autour du cortège. En revanche, nul n’a contesté le nombre de policiers encadrant la manifestation : environ 400 policiers à Zagreb et deux fois plus pour encadrer la Gay Pride qui s’était tenue à Split une semaine auparavant.

Photo de la WonderWorld Pride à Zurich

La Gay Pride organisée dans la deuxième ville du pays s’est déroulée elle aussi sans incident notable, contrairement aux heurts de l’an dernier (cf. notre article du 20 juin 2011). Il y avait certes quatre fois moins de participants qu’à Zagreb, toujours selon les chiffres officiels, mais cinq ministres ont pris place au sein du cortège à Split.

Une manière comme une autre de faire comprendre que la Croatie est fin prête à rejoindre l’Union européenne en 2013. À cette date, cela fera dix ans que les couples LGBT – sous réserve d’un concubinage depuis au moins trois ans – disposent des mêmes droits que les couples hétérosexuels. Le gouvernement croate envisage même de renforcer les droits de la communauté homosexuelle, sans fournir toutefois de détails pour l’instant.

 

WonderWorld Pride Party à Zurich, l’excellence absolue

Pour terminer, un mot sur la WonderWorld Pride Party de Zurich, dont on a parlé dans notre article du 6 juin 2012. Claude-André, l’âme pensante et finançante de MensGo, en est revenu enthousiasmé.

Photo de la WonderWorld Pride à Zurich

Ce fut la plus grande soirée de la Pride zurichoise, l’ambiance y était fantastique et les organisateurs aux petits oignons. Le spectacle ne s’est pas borné au sempiternel registre techno-disco, bien au contraire. Les participants ont même pu applaudir un violoniste solo, un chanteur, une chanteuse et un groupe de danse de haut niveau (cf. photos). Les moustaches de Claude-André en frissonnent encore !

Photo de la WonderWorld Pride à Zurich

On se fera une idée plus précise de l’ambiance en regardant les photos qui illustrent cet article, en consultant la page Facebook de l’événement ou en visitant les galeries clubbing de MensGo (inscription gratuite). Une chose est sûre, MensGo a très envie de vivre une nouvelle Pride à Zurich.

Philca (texte) / MensGo (photos de la WonderWorld Pride Party)
(via AFP du 18 juin [Nice], StrasActu du 18 juin [Strasbourg], Itemlive.com du 18 juin [Lynn], RTBF du 16 juin [Zagreb], AFP du 17 juin [Zagreb] et TheLocal.ch du 18 juin 2012 [Zurich])

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *