Le Sénat de Californie proscrit toute thérapie contre l’homosexualité

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le Sénat de Californie proscrit toute thérapie contre l’homosexualité

(Blogmensgo, 31 mai 2012) Les sénateurs californiens ont adopté en troisième lecture, le 30 mai 2012, par 23 voix contre 13 (et une abstention), une proposition de loi interdisant les thérapies visant à modifier l’orientation sexuelle. Présenté par deux élus démocrates, le sénateur Ted W. Lieu et la députée Fiona Ma, le texte doit maintenant être voté par l’Assemblée de Californie, elle aussi à majorité démocrate.

Proposition de loi SB 1172 : en HTML | en PDF


Ci-dessus, le sénateur Lieu présente sa proposition de loi
au Sénat de Californie (10 mai 2012)

[Update du 17 juillet 2012. Les députés californiens ont adopté, le 5 juillet 2012, une version modifiée de cette proposition de loi.] [Update du 2 octobre 2012. Le gouverneur Brown a ratifié la loi, qui entrera en vigueur dès 2013, cf. notre article du 1er octobre 2012.]

La proposition de loi entend amender le code californien du commerce et professions. Il s’agit en particulier d’interdire explicitement à tout thérapeute, quelle que soit sa dénomination, d’intervenir de quelque manière afin de modifier ou d’inverser l’orientation sexuelle d’une personne mineure. Cette interdiction s’applique à tout cas de figure, même si la thérapie est voulue, consentie ou imposée par la personne mineure ou par ses parents.

Le préambule du texte est parfaitement clair à ce sujet. « Le fait d’être lesbienne, gay ou bisexuel n’est ni une affection, ni un trouble, ni une maladie, ni une insuffisance, ni un défaut. » C’est dire qu’il n’y a pas lieu de soigner ce qui n’a pas à être soigné et que l’homosexualité n’a pas besoin de ces prétendues « thérapies réparatrices ». « Le corps médical dans son ensemble est hostile à ces pratiques bidons », résume le sénateur Lieu

Aucun État des États-Unis n’interdit à ce jour de telles pratiques. La Californie deviendrait, le cas échéant, le premier à le faire. Le texte, une fois validé par la Chambre des représentants de Californie, devra encore être paraphé par le très gay-friendly gouverneur Jerry Brown.

Philca / MensGo
(via 20 Minutes)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *