Kristof Buntinx veut créer une résidence médicalisée LGBT en Belgique

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Kristof Buntinx veut créer une résidence médicalisée LGBT en Belgique

Photo de Kristof Buntinx

Kristof Buntinx (à dr.) se prépare une retraite aux petits soins… ©Facebook.com/kristof.buntinx.

(Blogmensgo, 29 mars 2012) Le styliste belge Kristof Buntinx envisage de faire construire à Bruxelles une résidence de services pour la communauté homosexuelle. Une réunion préparatoire aura lieu le 15 avril 2012, à Laeken, chez Mark Van den Dries (porteur d’un projet de copropriété comparable), en compagnie des architectes Stekke+Fraas.

L’idée consiste à proposer un habitat partagé (cohousing), probablement sous la forme d’une résidence de dix à vingt logements dont les copropriétaires disposeraient d’un local collectif pour des soins ou des prestations médicales. Il s’agirait d’une résidence gay-friendly, de préférence destinée aux gays et aux lesbiennes, mais ouverte aussi aux hétéros. Autrement dit, quelque chose comme une maison de repos, une maison de convalescence, une maison de retraite ou les trois à la fois, sauf que l’hébergement serait pérenne.

Kristof Buntinx a eu l’idée d’une telle résidence lors d’un récent séjour à l’hôpital, où il se demandait s’il était le seul gay à nécessiter des soins. Un sondage auprès de 450 personnes lui a suggéré que 120 répondants étaient intéressés par la perspective d’une maison de repos ou de retraite pour homosexuels.

Commentaire. L’idée n’est pas nouvelle, mais rares sont les projets qui aboutissent ou qui durent.

On avait pu s’en apercevoir dans notre article du 4 janvier 2011. Sous ce même article un lecteur nous signalait récemment l’ouverture imminente d’une maison de retraite gay-friendly en Allemagne à proximité de la frontière française.

Espérons que les deux projets ci-dessus aboutiront vite et bien. Je suis convaincu qu’il existe un marché solvable sur ce créneau très spécifique.

Une autre suggestion. Pourquoi ne pas construire un petit lotissement LGBT en milieu semi-urbain voire semi-rural ?
L’idée consiste à lui adjoindre une maison d’habitation disposant d’équipements médicaux, où serait hébergé à titre gracieux un médecin (et sa famille) souhaitant travailler dans le secteur, et qui en contrepartie s’engagerait à soigner prioritairement les résidents. Le fait que ce soit un lotissement permettrait de mutualiser le coût de la maison médicale. Et cela contribuerait à lutter contre les déserts médicaux.

Philca / MensGo
(via 7 sur 7 du 28 mars 2012)

1 réponse

  1. Une bonne initiative !
    J’avoue que l’idée n’est pas nouvelle.. mais j’espère que cette fois-ci, celle-ci aboutira !
    Du courage.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *