L’armée américaine devient officiellement gay-friendly

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

L’armée américaine devient officiellement gay-friendly

Photo de militaires américains peut-être gay

« Je jure de servir homosexuellement mon pays ! » ©Lance Cpl. Vernon T. Meekins.

(Blogmensgo, 20 septembre 2011) L’abrogation de la loi de 1993 interdisant aux gays et lesbiennes notoires de servir dans l’US Army est officielle depuis le 20 septembre 2011. Cette abrogation avait été définitivement entérinée le 18 décembre 2010 par le Sénat et ratifiée deux jours plus tard par le président Barack Obama. L’homosexualité et la bisexualité ne peuvent donc plus servir de prétexte à un quelconque limogeage au sein de l’US Army.

À l’exception notable du général James F. Amos, chef suprême des Marines, la hiérarchie militaire américaine est globalement favorable à l’intégration de nouvelles recrues homosexuelles. Seuls des lobbies ultrareligieux et quelques parlementaires républicains continuent de clamer leur hostilité à l’abrogation du tabou gay dans l’armée. Le passage à l’ère gay-friendly s’est toutefois déroulé dans la discrétion, aucune cérémonie officielle particulière n’étant programmée pour marquer l’événement.

Le ministère de la Défense dit avoir, en neuf mois, sensibilisé 97 % des militaires, soit plus de 2 millions de personnes, à l’arrivée de nouveaux collègues homosexuels. De fait, le Pentagone accepte déjà depuis plusieurs semaines les candidatures de personnes ouvertement homosexuelles, considérant que leur intégration ne posera aucun problème particulier, pas plus que le coming out de militaires en poste.

La loi ainsi abrogée était surnommée « Don’t ask, don’t tell » (ne rien demander, ne rien dire), car les homos pouvaient servir au sein de l’armée américaine tant que leur homosexualité ou bisexualité restait secrète. C’est dire que parmi les quelque 13 500 à 14 000 soldats gay et soldates lesbiennes limogés pour cause d’homosexualité depuis 1993, certains n’ont dû leur éviction à qu’une dénonciation.

Ceux qui ont subi un limogeage en raison de leur orientation sexuelle pourront de nouveau servir au sein de l’armée américaine, sous réserve d’en faire la demande et sans que la réintégration ne soit automatiquement accordée.

[Update du 22 septembre 2011. Déjà le premier mariage gay d’un militaire de l’US Army, où un officier de la marine vient d’épouser un civil. Tous les détails sur notre blog en italien.]

Philca / MensGo
(via toute la presse du 20 septembre 2011, dont NouvelObs.com et Le Monde)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *