Croi 2011, conférence internationale sur les rétrovirus à Boston

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Croi 2011, conférence internationale sur les rétrovirus à Boston

affiche HIV Treatment Update

Le site Aidsmap de NAM fourmille de ressources gratuites. © Aidsmap.com.

(Blogmensgo, 25 février 2011) La ville américaine de Boston accueille, du 27 février au 2 mars 2011, la 18e conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (Croi). Plus de 4 000 chercheurs et médecins du monde entier y sont attendus. On y évoquera toute l’actualité du VIH/sida, en particulier la recherche de nouvelles molécules, la prévention du VIH grâce aux antirétroviraux, ou encore le traitement conjoint du sida et de l’hépatite C.

Les participants ne manqueront pas de signaler ce qui a changé par rapport à la conférence de février 2010 (Croi de San Francisco), notamment pour l’accès aux soins dans les pays les plus démunis. Le programme de cette année, comme le montre la documentation en PDF (synopsis | programme complet [n’est plus en ligne]), est une nouvelle fois très chargé.

Les personnes intéressées pourront se renseigner, pendant et après la conférence, sur le site officiel (en anglais uniquement) ou sur le site Aidsmap conçu par l’association britannique NAM.

Outre des ressources annexes dans diverses langues, NAM offre des résumés quotidiens gratuits par courriel en anglais et dans cinq autres langues, dont le français, l’espagnol et le portugais, à raison de trois envois pendant la conférence et d’un quatrième en guise de conclusion (ne pas oublier de choisir la langue souhaitée dans le menu déroulant, colonne de gauche).

On peut aussi consulter le site Aidsmap pour se tenir au courant de l’actualité du VIH/sida (en anglais). Ainsi peut-on y lire un article du 22 février 2011 évoquant les résultats bénéfiques – en termes de prévalence du VIH – d’une initiative australienne consistant à envoyer des mémos par SMS aux gays pour les inciter à effectuer un nouveau test de dépistage du VIH et de diverses maladies sexuellement transmissibles.

Philca / MensGo

(via Aidmap, courriel du 24 février 2011)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *