Le Québec prépare déjà la Journée internationale contre l’homophobie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le Québec prépare déjà la Journée internationale contre l’homophobie

Affiche Couple de même sexe

Inutile de chercher à noyer le poisson, c'est de l'amour ! © Fondationemergence.org.

(Blogmensgo, 17 février 2011) En 2011, comme les années précédentes, la Journée internationale contre l’homophobie est programmée pour le 17 mai. Et comme tous les ans à pareille époque, le Québec commence déjà à distribuer du matériel de campagne sur support physique (affiches et dépliant en français ou en anglais pour les entités LGBT et les médias dans la Belle Province et le reste du Canada) ou numérique (affiches en 17 langues dont le français, mais aussi bandeaux, bannières et pavés pour les médias et médias sociaux en ligne). Un module pédagogique est également disponible en ligne.

La campagne 2011 s’intitule « Couple de même sexe : une histoire d'amour » et met en scène deux poissons rouges qui se font des bisous. On ignore s’il s’agit de deux mâles ou de deux femelles ou d’un mâle et d’une femelle. L’essentiel, comme le suggère le titre, est qu’ils s’aiment.

Le procédé est doublement astucieux, puisqu’il banalise les couples de même sexe – en leur ôtant le caractère a-normal que certains voudraient y voir – et qu’il montre combien un couple, fût-il homosexuel, est uni d’abord et avant tout parce qu’il s’aime. Autrement dit, un couple homosexuel est un couple comme les autres, avec des besoins et des aspirations similaires. Il est donc logique de donner à un tel couple les mêmes droits – juridiques, fiscaux, sociaux, etc. – qu’aux autres couples.

C’est la Fondation Émergence qui a conçu le matériel de la campagne 2011 pour le diffuser à la fois sur son propre site web et sur ses deux sites événementiels en français et en anglais.

Le communiqué inaugural de l’opération rappelle que les couples de même sexe ont toujours existé, y compris sur le devant de la scène culturelle ou sociétale. C’est vrai en Amérique du Nord aujourd’hui, avec par exemple l’actrice-cinéaste Jodie Foster et Cydney Bernard, l’animatrice de télévision Ellen DeGeneres et Portia De Rossi ou encore le chanteur Adam Lambert et Drake LaBry ; ou naguère avec l’acteur Rock Hudson et Marc Christian MacGinnis. C’est tout aussi vrai en Europe et ailleurs, dans la littérature (Marguerite Yourcenar et Grace Frick, Paul Verlaine et Arthur Rimbaud) ou dans le sport (Matthew Mitcham et Lachlan Fletcher, Martina Navratilova et Julia Lemigova). Et puisque l’on parle beaucoup de La Joconde ces derniers temps, c’était déjà le cas avec Léonard de Vinci et son cher Salaï.

Ce n’est donc pas un hasard si la campagne 2011 a été dévoilée le 14 février, jour de la Saint-Valentin.

Commentaire. Au sujet de Léonard. Rien à voir avec l’homosexualité, juste une recommandation de lecture : La demande, magnifique roman publié chez Verdier par la regrettée Michèle Desbordes, où il est question – sans qu’il soit jamais nommé – de Léonard. L’un des plus beaux romans de ces quinze dernières années, à mon avis. À réserver aux férus de « vraie » littérature, c’est-à-dire aux lecteurs capables de lire un livre quasi dénué d’intrigue et d’action, stimulé par le non-dit et porté par un style tout de grâce.

Philca / MensGo

(via Canada NewsWire du 14 février 2011)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *