Deux kiss-in ont accueilli le pape Benoît XVI en Espagne

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Deux kiss-in ont accueilli le pape Benoît XVI en Espagne

Affiche flashmob de Barcelone

Qu'un vieillard homophobe se pointe Espagne pour lui faire la morale, José Luis Rodríguez Zapatero le remet illico à sa place. Et ça n'a pas manqué… © Queer Kissing Flashmob.

(Blogmensgo, 8 novembre 2010) Alors qu’il effectuait une visite pastorale de deux jours en Espagne, le pape Benoît XVI a été accueilli à Barcelone, le 7 novembre 2010, par plusieurs centaines de couples gay et lesbiens rassemblés pour un kiss-in géant. Il s’agissait là de condamner le chef spirituel des catholiques pour ses déclarations hostiles au mariage homosexuel, à l’adoption homoparentale, à la contraception et à l’utilisation du préservatif – déclarations que le chaste octogénaire a plusieurs fois réitérées en terre hispanique.

Les militants homosexuels avaient préparé leur flashmob sur Facebook avant de s’embrasser longuement et amoureusement entre hommes ou entre femmes, sans la moindre simulation, le samedi à Saint-Jacques-de-Compostelle et le dimanche à Barcelone. Les plus remontés d’entre eux interrompaient leur étreinte et, malgré les consignes de silence, criaient « Pédophile ! » à travers le blindage de la papamobile. Sur la préparation de l’événement, lire l’avant-papier de Carlos Carzam publié le 6 novembre sur notre blog en espagnol.

Les participants à la « manif éclair » (ou flashmob en franglais) entendaient ainsi contribuer à un changement des mentalités au sein de l’Église catholique et à une inflexion du discours papal. Au lieu de quoi le vieux chef des catholiques a plaidé pour « l’amour généreux et indissoluble d’un homme et d’une femme », c’est-à-dire contre le mariage homosexuel, contre l’adoption homoparentale, contre l’avortement, contre la contraception et pour les « valeurs traditionnelles » de l’enfantement et de la famille. « L’Église s’oppose à toute forme de négation de la vie humaine et soutient ce qui promeut l’ordre naturel dans le cadre de l’institution familiale », a martelé le pape, fustigeant la politique trop laïque du gouvernement espagnol en la matière, dans un pays ou seuls 14,4 % des gens vont régulièrement à la messe.

Commentaire. Si « l’Église s’oppose à toute forme de négation de la vie humaine », comment expliquer son silence assourdissant et l’inertie du pape de l’époque lorsque les nazis préparaient et effectuaient des crémations par millions ?
Si « l’Église s’oppose à toute forme de négation de la vie humaine », comment expliquer que le pape et ses prêtres aient fait un vœu contre-nature de chasteté ?
Si « l’Église s’oppose à toute forme de négation de la vie humaine », comment expliquer que l’obédience catholique soit presque toujours chapeautée par des barbons du quatrième âge ?

Philca / MensGo
(via toute la presse du 7 novembre 2010, dont NouvelObs.com, AFP et 20 Minutes)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *