Mobilisons-nous pour Abdou N. !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Mobilisons-nous pour Abdou N. !

Photo d'un homme vu de dos

Au Sénégal, on prie souvent et on lynche parfois. © Photoxpress.com / Céleste Clochard.

(Blogmensgo, 15 octobre 2010) Abdou N., homosexuel sénégalais dont la mère – de nationalité française – et deux frères vivent en France, est menacé d’expulsion vers le Sénégal, alors qu’il avait trouvé refuge à Grenoble où il s’est parfaitement intégré à la vie associative LGBT locale depuis un semestre. En cas d’expulsion vers son pays d’origine, Abdou risque des poursuites judiciaires et plus probablement des ennuis extrajudiciaires.

Le Collectif interassociations gays et lesbiennes (Cigale), bien relayé par des organisations LGBT telles que lez Strasbourgeoises (par courriel et à travers cet article) et par la presse grenobloise (cf. cet article de Grenews), mobilise les bonnes volontés afin d’éviter une expulsion qui pourrait être fatale à Abdou en raison de son homosexualité.

Selon Cigale, Abdou a été rejeté par son père en raison de son orientation sexuelle et sa mère a divorcé après avoir soutenu son fils. La mère et l’un des frères d’Abdou vivent en France et sont citoyens français. Abdou est détenu depuis le 11 octobre 2010 dans le centre de rétention administrative de Lyon-Saint-Exupéry. Un juge du tribunal de grande instance lui a signifié que son homosexualité n’était pas susceptible de lui valoir le droit d’asile, alors même que l’article 319 du code pénal sénégalais prévoit un emprisonnement de un à cinq ans pour tout « acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe » (cf. fiche Wikipédia sur ce sujet). L’avocate d’Abou va faire appel, mais Abdou reste expulsable à tout moment.

Au Sénégal, des associations islamiques ont créé, fin avril 2009, le Front islamique pour la défense des valeurs éthiques dont l’une des principales missions, très complaisamment relayée par la presse nationale, consiste à lutter contre le « fléau » de l’homosexualité.

Comment agir ? Le plus simple et le plus rapide consiste à signer cette pétition en ligne. On peut aussi faxer ou courrieller une lettre type, dont le texte et les coordonnées des destinataires sont à recopier dans cette alerte de nos amies strasbourgeoises.

Commentaire. J’ai séjourné cinq fois au Sénégal, entre 1992 et 2001. L’islam à la sénégalaise était alors manifestement plus tolérant, et pas seulement sur le chapitre de l’homosexualité. La situation semble s’être radicalisée depuis quelques années et ne m’incite pas à retourner dans ce pays. Autant aller au Cap-Vert, c’est à la même latitude et l’on y trouve moins de fanatisme – mais plus de vent. 😀

[Update du 2 novembre 2010. Abdou est désormais en liberté mais il reste expulsable à tout moment, l'Ofpra ayant rejeté sa demande d'asile. Le collectif Cigale et l'antenne régionale de SOS-Racisme appelle à une manifestation en faveur d'Abdou, le vendredi 5 novembre 2010, à 17 heures, à Grenoble, place de Verdun, devant la préfecture de l'Isère.]

Philca / MensGo
(via leZ Strasbourgeoises par courriel et Grenews du 14 octobre 2010)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *